Allocution de Serguei Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, tenue au Forum sur la sécurité de Munich, le 18/2/17

Mesdames et Messieurs,

Il y a dix ans, le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a adressé cette conférence par un discours qui fut perçu en Occident comme un défi, voire comme une menace, bien que son message soulignait avant tout la nécessité de renoncer à l’unilatéralisme en faveur de la coopération honnête basée sur le respect mutuel, le droit international, une évaluation commune des problèmes globaux et la prise de décisions collectives. Hélas, les avertissements lancés jadis concernant les risques d’un monde unipolaire et l’obstruction à la création d’un monde multipolaire sont devenus réalité.


USA: doublement du nombre de fuites de données secrètes, Trump visé

À l’heure actuelle, une campagne ciblée est lancée contre le président américain Donald Trump, selon le département américain de la Justice. Les fuites de données secrètes auraient pour but de prouver la prétendue existence de liens entre le chef d’État et son entourage avec la Russie.

En 2016, le nombre de fuites de données secrètes a plus que doublé par rapport à l’année précédente, indiquent les statistiques du département américain de la Justice. Ces statistiques ont été remises à la Fédération des scientifiques américains  (FAS).
Selon le ministère, l’année dernière, les organes compétents des États-Unis lui ont notifié 37 signaux concernant des cas de divulgation non autorisée de renseignements secrets. Il y a un an, cet indice était à 18.

La Maison-Blanche fouille les portables de ses employés

À l’heure actuelle, une campagne ciblée est lancée contre le président américain Donald Trump, durant laquelle des informations qui tendraient à prouver l’existence de liens entre le chef d’État et son entourage avec la Russie sont livrées aux médias, affirme le département.

La FAS, de son côté, estime que le problème des fuites de données secrètes concernant les dirigeants du pays est pratiquement indéracinable. Cette conclusion se fonde sur les données du département de la Justice couvrant la période entre 2009 et 2015. Le nombre moyen de fuites est de 39,7 cas par an. En 2011 et 2014, il a été de 41, en 2013, 55, en 2012, 46, en 2010, 33 et en 2009, 44.

Donald Trump, quant à lui, soupçonne que les fuites d’informations visant à jeter le discrédit sur la Maison-Blanche sont inspirées par l’ex-président Barack Obama et son entourage.

© AFP 2016 NICHOLAS KAMM
Trump, président sous écoute? La Maison Blanche enquête
En février dernier, l’administration américaine a lancé une enquête destinée à déterminer comment les informations concernant les conversations téléphoniques du président Donald Trump avec des dirigeants étrangers apparaissent dans la presse. Fin février, les téléphones portables d’une dizaine d’employés de la Maison-Blanche ont été inspectés en lien avec une fuite d’informations.

via USA: doublement du nombre de fuites de données secrètes, Trump visé