L’armée syrienne nettoie les quartiers ouest de Palmyre

Les combattants de l’armée syrienne, appuyés par des milices alliées, nettoient les régions ouest de Palmyre après le retrait des djihadistes d’une bonne partie de la ville syrienne.

Palmyra_01-448x293

L’armée syrienne prend d’assaut un quartier au sud-ouest de Palmyre
Selon la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadin, les terroristes quittent massivement leurs positions, sans faire de résistance. Ce faisant, les djihadistes minent les routes et les maisons de Palmyre. Les combats les plus acharnés ont lieu actuellement dans le quartier des hôtels au sud-ouest de Palmyre, que l’armée et ses alliés ont pris d’assaut la veille. Dans le même temps, un autre groupe de combat progresse depuis la citadelle de Palmyre, enfin libérée des terroristes de Daech par les troupes gouvernementales syriennes.
Actuellement, selon le journal syrien Al-Watan, les troupes gouvernementales se trouvent à plus d’un kilomètre du centre-ville.

Pendant ce temps, l’aviation gouvernementale frappe les forces ennemies en retraite. Ainsi, jeudi matin, une colonne de terroristes faisant route à l’est a été détruite dans un raid aérien.

© SPUTNIK. МИХАИЛ ВОСКРЕСЕНСКИЙ
Les adieux d’al-Baghdadi n’annoncent pas la fin de Daech
La veille, une source au sein de l’armée syrienne a déclaré, dans une interview accordée à Sputnik, que la partie historique de la ville pourrait être complètement débarrassée des groupes armés dans une semaine au moins.
Mercredi dernier, les forces de l’armée syrienne, épaulées par les unités de volontaires locaux, ont rétabli le contrôle sur une bretelle stratégique à l’entrée de Palmyre, a appris Sputnik d’une source informée sur les lieux.

Le 26 février dernier, les troupes gouvernementales et leurs alliés ont repris une hauteur d’importance stratégique à Palmyre (connue sous l’appellation « 939,5 »). L’armée a ainsi reçu la possibilité de contrôler le feu sur le « triangle de Palmyre » et la partie sud-ouest de la ville.

via L’armée syrienne nettoie les quartiers ouest de Palmyre


Depuis 4 heures 13 janvier 2017

Syrie: les USA éliminent leurs « rats » à travers Jamal Maarouf

Rédaction du site Almanar

Depuis la défaite des terroristes à Alep, les États-Unis semblent avoir changé de tactique en Syrie.

Ils cherchent à éliminer les terroristes qui leur servaient depuis 2011 de levier de pression.

Jamal Maarouf
Jamal Maarouf

Selon la chaîne arabophone iranienne Al Alam, les États-Unis auraient chargé des « brigades de la mort » de se rendre à Hama pour « liquider les combattants d’al-Nosra », branche d’al-Qaïda en Syrie rebaptisée front Fateh al-Sham. Ces brigades sont placées sous le commandement d’un chef terroriste, le dénommé « Jamal Maarouf », qui est à la tête d’un groupe composé de « 33 terroristes, tous snipers » qui opèrent dans la province nord ouest de Hama.

Jamal Maarouf qui dirigeait la milice « Front des révolutionnaires de Syrie » dans la province d’Idleb avait été délogé par le front al-Nosra de son siège situé à Jabal Zawiyat en 2014.  Depuis, il a fui en Turquie.

A noter qu’un certain nombre de terroristes d’al-Nosra, basés non loin de la ville de Deir Foul dans la banlieue nord-est de Homs, ont été empoisonnés despuis quelques jours, avant d’être fusillés.

Alors que dans la province d’Idleb, les frappes aériennes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis se sont multipliées contre les sièges et les positions du Nosra, depuis la libération et la réunification d’Alep.

Sources: Al-Alam, Pasr Today, al-Manar