Procès des disparus du Novotel: Le Général Dogbo Blé accuse Mangou, Kassaraté, Brindou, Detho, de trahison
allegeance%20des%20gnrx%20gggex%20fds

Par IvoireBusiness – Procès des disparus du Novotel: Le Général Dogbo Blé accuse Mangou, Kassaraté, Brindou, Detho, de trahison.

Les généraux Mangou, Kassaraté, et Detho lors de leur allégeance à Alassane Ouattara à l’hôtel du Golf.
Lu pour vous – DOGBO BLE MAUDIT MANGOU, DETHO LETHO , BREDOU et les autres A LA BARRE

 » Quand on est un CHEF, on n’abandonne pas ses hommes au combat et c’est écrit dans les règlements militaires. Ces chefs qui pendant le fin-fond dans la crise ont fermé leurs téléphones. Cette question me gêne mais ces généraux qui ont laissé leurs troupes sur le terrain répondront tous de leurs actes devant le Tribunal du Peuple. Moi je ne pouvais jamais laisser mes hommes seuls sur le terrain et je fus toujours auprès d’eux. Je suis un GENERAL. »

Source: 2CM / REZOPANACOM

via Procès des disparus du Novotel: Le Général Dogbo Blé accuse Mangou, Kassaraté, Brindou, Detho, de trahison | Ivoirebusiness.net


dohgbo5

Par Ivoirebusiness – Assassinat de Yves Lambelin. Dogbo Blé accuse la France « Ce sont les français qui ont tout manigancé ».  » C’est l’ambassadeur Jean Marc Simon le cerveau de l’opération ». « Yves Lambelin était un ami de Gbagbo ».

Assassinat de Yves Lambelin/ Dogbo Blé accuse la France: « Ce sont les français qui ont tout manigancé ».  » C’est l’ambassadeur Jean Marc Simon le cerveau de l’opération ». « Yves Lambelin était un ami de Gbagbo ».
Le procès des disparus du Novotel s’est poursuivi hier mercredi 01 mars 2017 avec l’audition du Général Dogbo Blé Bruno, ancien commandant de la Garde Républicaine sous la présidence de Laurent Gbagbo, accusé d’enlèvement, de séquestration, et d’assassinat.
Le Général Dogbo Blé a démenti vigoureusement toutes les accusations portées à son encontre concernant l’assassinat du français Yves Lambelin, ex-PDG de la SIFCA, et accuse l’Ambassadeur Jean Marc Simon et la France, d’être les cerveaux de ces assassinats.
Voici les minutes de son audition dans laquelle il donne les raisons de l’assassinat d’Yves Lambelin par la France, la force Licorne, et l’Ambassadeur Jean Marc Simon comme cerveau de l’opération:

YVES LAMBELIN ETAIT UN GRAND AMI DU PRESIDENT GBAGBO

« En réalité et je le répète encore, ce sont les français qui ont tout manigancé pour tuer Yves lambellin et ses compagnons. Pourquoi? Je vous explique. En réalité Yves lambellin était un grand ami du président LAURENT GBAGBO. Il était à la tête du Groupe SIFCA et le groupe SIFCA était la seule entreprise en Côte d’Ivoire avec des impôts élévés et Yves Lambelin s’acquittait de ces impôts normalement et régulièrement. Ce qui permettait donc au gouvernement du Président GBAGBO d’avoir la liquidité et même pendant la crise. Alors comment Est-ce qu’avec tout ça, j’aurais pu tuer Yves Lambelin. C’est un coup monté de la France et j’appelle l’Ambassadeur Jean Marc Simon à venir témoigner. »

L’Ambassadeur de France n’était pas un diplomate, mais un chef de guerre

Et le Général DOGBO BLE de conclure sa déposition en accusant la France, la Force Licorne, et l’ONU: « Je voulais dire pour conclure que si monsieur Yves Lambelin et ses compagnons sont morts, c’est parce que la France et la licorne ont voulu que ces blancs meurent et pas n’importe où? Mais au palais présidentiel…Sinon ils auraient empêché ces rebelles au NOVOTEL. C’est de leur faute si ces blancs sont morts.
L’Ambassadeur de France n’était pas un diplomate mais était la en tant que Chef de guerre. Il nous accusait à tort.
C’est l’histoire et le bon DIEU qui jugeront l’ONU et la france. Que la FRANCE et l’ONU l’assument. Mais qu’on ne rejette pas tout sur le Général Dogbo Blé ».

J’APPELLE L’AMBASSADEUR JEAN MARC SIMON A LA BARRE

L’ancien commandant militaire du Palais appelle l’ambassadeur Jean Marc Simon à la barre: « J’appelle l’ambassadeur de France à la Barre, car l’ambassadeur savait à 30% que ces hommes étaient au palais. L’ambassadeur de la France était mouillé dans cette affaire ».

Eric Lassale

Minutes de la déposition du Général Dogbo Blé Bruno le 01 mars 2017 au palais de justice de Yopougon

via Assassinat de Yves Lambelin/ Dogbo Blé accuse la France: « Ce sont les français qui ont tout manigancé ».  » C’est l’ambassadeur Jean Marc Simon le cerveau de l’opération » | Ivoirebusiness.net


Fier ivoirien

L’image contient peut-être : 1 personne

« J’étais entouré de compromissions, de traîtrise, d’alliances mercantiles, de duplicité. Bien sûr qu’on avait noyauté mon entourage… C’était facile: autour de moi, certains misaient en même temps sur ma chute et sur ma survie… Cet état des choses était favorisé par le fait que les rebelles avaient pris part au gouvernement puisque j’avais accepté, dans l’idée de la réconciliation, de faire entrer des rebelles dans le gouvernement à la tête duquel j’avais d’ailleurs nommé, espérant ainsi parvenir à une paix définitive dans le pays, leur chef Guillaume Soro. Je ne pouvais tourner ma tête ni à gauche, ni à droite, sous peine d’être décapité. Alors je regardais droit devant vers les élections, la sortie du tunnel.

Là non plus je n’ai pas choisi d’aller au clash. Il fallait donc faire de la politique, discuter, et avancer du mieux possible et de façon la plus pacifique possible vers la sortie de crise…
C’était ce à quoi j’aspirais et ce que j’avais essayé de mettre en place depuis des années, toujours empêché par les rebelles, soutenus par leurs parrains français, qui refusaient de désarmer et de mettre un terme aux exactions permanentes qu’ils commettaient à l’encontre des populations dans le Nord du pays. »

LAURENT GBAGBO, « Pour la vérité et la justice » page 133

#rezopanacom