Macron a joué son va-tout

Macron a joué son va-tout

par Georges Gourdin.

Pour de nombreux éditorialistes de la presse dissidente, Macron ne rend de comptes qu’à l’oligarchie qui l’a mis en place.

Nous écrivions le 3 octobre 2019 : « Notre président n’a pas été élu pour mettre en œuvre son programme électoral : il n’en avait pas ! » in « Macron fait le job (2) ». Si pourtant ! Macron n’a promis qu’une chose lors de sa campagne, c’est qu’il ne toucherait pas aux retraites !

Macron n’allait pas annoncer aux Français que l’un de ses objectifs principaux était l’instauration d’un passeport numérique sur lequel il s’était engagé pour être le poulain de l’oligarchie. En grand manipulateur pervers qu’il est, il annonce… le contraire.

Nous ne cessons de répéter, dès la première heure de la crise sanitaire, que Macron a délibérément grugé le Peuple et qu’il a toujours contrôlé la situation, contrairement à ce qu’arguaient à tort une opposition politique complice. Le 2 avril 2020, nous écrivions :

« Macron poursuit l’objectif que ses mentors lui ont assigné : la fin de la liberté de circulation par la mise en place d’un passeport sanitaire. Et il nous l’annonce en trois étapes

1- D’abord il faut se faire tester alors qu’il est démontré que les tests PCR ne sont absolument pas fiables :

Troisième principe, c’est la responsabilité : c’est-à-dire faire confiance. Préférer, aux contraintes pour tous, le civisme de chacun pour avoir les bons comportements face au virus, limiter ses contacts, se faire tester au premier symptôme et s’isoler lorsqu’on est positif.

2- Et puis surtout il faut se faire vacciner. Vacciner !

Ensuite, c’est vacciner le plus vite possible tous ceux qui en ont le plus besoin. […]

À partir de là, nous mettons tous les moyens pour vacciner, vacciner, vacciner. Sans répit, sans jour férié. Le samedi et le dimanche comme la semaine. […]

Les vaccinations sont en cours et elles accélèrent partout ».

La vaccination n’est que le marche-pied au passeport numérique. Mais les Français avaient du mal à entendre cela. Il faut souligner qu’une propagande massive les maintenait en état de torpeur continue, les empêchant de réfléchir. Peu à peu toutefois les mensonges et les manipulations se diffusaient malgré la censure active des réseaux dits sociaux. Les Français s’éveillent et rechignent à se faire vacciner. Alors Macron met les points sur les « I » dans son allocution du 12 juillet 2021.

De fait Macron rend le passeport numérique obligatoire en interdisant l’accès à quasiment tous les lieux publics pour tous les non-vaccinés :

➜ Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture.
➜ À partir du mois d’août, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux et dans les transports de longue distance.

Macron pensait que cette ultime étape, préparée de longue date, passerait comme toutes les autres mesures liberticides.

Et là, non ! Ça ne passe pas.

Ces annonces rappellent en effet aux Français les heures les plus sombres de leur Histoire :

Aussitôt et spontanément des dizaines de milliers de Français descendent dans la rue pour refuser le « passeport nazitaire ». Comme à Nice où les résistants anti-vaccins se sont spontanément retrouvés Place Masséna :

Et comme par hasard on y retrouve les Gilets Jaunes que Macron croyait avoir éradiqués. Comme ici à Perpignan :

 

Mais aussi à Annecy où les Savoyards ont manifesté en nombre devant la Préfecture pour exiger le retour des libertés : 

Ou encore à Paris ou Lyon :

Mazetto écrivait dans nos colonnes le 6 juin 2021 in « La synagogue de Satan » :

La fuite en avant

Maintenant que la secte satanique est sortie de l’ombre, après avoir dû révéler la nature de ses véritables intentions pour l’humanité, elle a perdu le pouvoir qui la rendait invincible : l’invisibilité.

Macron est obligé d’abattre son jeu. Par là même il se révèle et il est perdu.


source : https://www.nice-provence.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils