Le Christ à deux doigts d’être battu par les firmes pharmaceutiques qui vaccinent ?

Le Christ à deux doigts d’être battu par les firmes pharmaceutiques qui vaccinent ?

Par Alain Tortosa

Cela fait maintenant des semaines que les « complotistes terroristes débiles ennemis du peuple paranoïaques » trouvent plutôt « étrange » que de nombreux pays qui se sont lancés dans la folle course à la « vaccination » de leur population générale (et jeune), en bonne santé, vivent une explosion du nombre de cas et de décès…

Cette information demeure bien sûr totalement niée et cachée par la Pravda française !

Mais voilà qu’un magazine sérieux comme Forbes1 publie un article confirmant cette réalité des chiffres.

Les pseudo « vaccins » seraient-ils alors dangereux ou à minima inefficaces ?

Blasphème !

Si vous le pensez, c’est que vous n’avez strictement rien compris aux saintes Écritures de l’église du coronavirus… comme d’habitude !

Comment pourrions-nous être stupides au point de croire qu’il pourrait y avoir un lien entre vaccination et augmentation de l’épidémie quand bien même cette information se vérifie dans de très nombreux pays?…

Prenons l’exemple des Seychelles.

Le virus n’aimant pas voyager et encore moins les plages de sable fin ou la chaleur avait décidé de boycotter massivement les Seychelles.

Au point qu’au 1er janvier 2021 le pays avait dénombré 256 cas2 officiels depuis le début de la crise pour un total de… 1 mort !

Devant une telle hécatombe, décision fut prise de vacciner l’ensemble de la population qui compte un peu moins de 100 000 habitants.

Comme quoi il y a encore des politiques dignes qui pensent avant tout à leur peuple et certainement pas à l’argent !

La raison officielle en fut la réouverture du tourisme !

Mais parlons-en, des touristes !

Cette réouverture3 « en grand » a été fixée au 25 mars 2021 pour toutes les personnes, y compris les non vaccinés, un test PCR étant obligatoire et suffisant ! (test PCR y compris pour les vaccinés).

Pour autant, notez que les Seychelles ont quand même reçu des touristes en 2020.

Le chiffre d’affaires4 n’a chuté « que » de 61 % et il y a eu par exemple environ 2000 touristes au mois de juillet 2020.

Vous pourrez constater sur les courbes de cas (et encore plus sur celles des décès) que cette présence touristique n’a pas été de nature à faire apparaître une épidémie demeurée quasi inexistante jusqu’à début 2021.

Donc début janvier 2021, la campagne de « vaccination » débute avec le vaccin chinois puis de l’AstraZeneca.

Dès le 11 février, 50 % de la population a reçu une dose de vaccin et au 30 mars 100 % de la population a reçu au moins une dose. En 3 mois, 100 % de la population a reçu une dose.

Voici la courbe des cas :

Nous voyons une quasi-absence de cas jusqu’au 4 janvier, date où le nombre se met à fortement augmenter…

Il est néanmoins difficile d’accuser le vaccin dès lors que la vaccination n’aurait débuté que le 9 janvier.

La courbe de cas croit de façon forte et linéaire jusqu’au 29 avril où le pourcentage de doses administrées est déjà de 129 % (on peut donc supposer que 29 % de la population a eu 2 doses).

Un être naïf comme moi aurait pu penser qu’avec 100 % de la population ayant reçu une dose depuis le 27 mars, dans ces conditions, un mois plus tard… les effets de la vaccination devraient se faire sentir positivement, non ?

Mais là pas du tout !

À partir du 29 avril, la courbe d’augmentation de cas est quasi verticale !

Jetons maintenant un œil à la courbe des décès :

  • 1 mort au total le jour de la première vaccination soit 10 décès par million d’habitants
  • Le 15 février, alors que 50 % de la population a reçu une dose, il y a déjà 8 morts soit 81 décès par million d’habitants (8 fois plus).
  • Le 27 mars, alors que 100 % de la population a reçu une dose, 20 morts, soit 203 morts par million d’habitants vs 10 morts par million d’habitants 3 mois plus tôt !
  • Le 29 avril, un mois après que 100 % de la population ait reçu une dose, 26 morts, soit 264 morts par million d’habitants.
  • Le 2 juin soit deux mois après que 100 % de la population ait reçu une dose, 42 morts pour 427 morts par million d’habitants vs 10 avant le début de la vaccination.

Les autorités et les spécialistes (mais aussi les Pravda) sont donc arrivées à la conclusion « évidente » que la cause en était les habitants heureux d’être libérés du fléau invisible…

Je vous rappelle qu’il n’y avait pas d’épidémie dans le pays… et donc les habitants se sont mis à faire la fête et ont arrêté de respecter le port du masque et les gestes barrières après le début de la campagne !

Un représentant du gouvernement5 a même mis en garde ses concitoyens contre un relâchement du respect des mesures sanitaires et déclaré début mai :

« Les Seychellois, parce qu’ils sont vaccinés maintenant, se détendent et pensent que tout va bien. Nous baissons la garde, nous ne sommes pas aussi prudents qu’avant ».

Et notant le fait qu’il n’y avait que deux cas graves en réanimation au moment de ses déclarations…

« Cela montre que la vaccination a eu son effet ! »

Bien bien, bien…

Notons plusieurs points intéressants :
  • Le virus circulait aux Seychelles avant la vaccination et leur première vague. Il y avait bien des flux migratoires, des touristes, et donc l’épidémie n’est pas arrivée ex nihilo.
  • Le nombre de cas a commencé à augmenter fin décembre et le nombre de décès début janvier ce qui pourrait constituer une preuve que le vaccin n’aurait pas créé la vague.
  • Le « vaccin » ne pourrait pas être la cause de la vague d’autant plus qu’au 19 janvier, seuls 10 % des habitants avaient reçu une dose ce qui semble bien faible et bien court pour provoquer une épidémie…
  • La courbe des cas demeure linéaire jusqu’au 29 avril alors que 100 % de la population a reçu une dose depuis plus d’un mois. Cela tendrait à prouver que les habitants ne se sont pas relâchés à moins que par miracle la vaccination ait parfaitement contré l’augmentation qui n’aurait pas manqué de se produire sans vaccination (étant donné qu’elle est déclarée « efficace »).
  • L’hypothèse du relâchement, déjà utilisée pour l’Inde et les bidonvilles de New Delhi pourrait faire rire.
    • Les îles Seychelles possèdent des plages de classe mondiale et un luxe cinq étoiles attirant une classe élite de touristes. Mais l’argent du tourisme de l’archipel ne profite pas aux citoyens les plus pauvres du pays: des dizaines de maisons ne disposent ni d’électricité, ni de toilettes intérieures, ni d’eau potable traitée.
      Héléna De Letourdis, directrice générale adjointe du bureau, a déclaré :
      « Cela montre que 32 % de la population des Seychelles est pauvre de manière multidimensionnelle et souffre de privations liées au niveau de vie, à l’éducation, à la santé, à la nutrition et à l’emploi.6»
      De fait, qui pourrait gober que cette population pauvre, mal éduquée, ne disposant pas du nécessaire pour vivre dignement… porterait parfaitement un masque et respecterait des gestes barrières ?
    • Comment expliquer que la vaccination, au contraire de diminuer la vague, la fait exploser par la suite, alors même que toute la population a reçu au moins une dose ?

Autre point intéressant le même ministre a déclaré que :

« Les Seychelles viennent d’annoncer très officiellement que 80 % des personnes, testées positives lors de cette troisième vague, n’ont pas été vaccinées »

Dans des documents transmis à l’OMS7, il ajoutait :

« The seven-day rolling average of positive cases increased from 120 on April 30 to 314 on May 8, the ministry said in a statement late on Monday, with almost two-thirds of the positive cases being close contacts of another person testing positive.

Some 37 percent of those testing positive had received both doses of a vaccine, it said. »

Plus d’un tiers des contaminés avaient reçu 2 doses de vaccin !

Ce qui est déjà de nature suffisante pour critiquer le côté protecteur et immunisant du « vaccin ».

Et pourrait peut-être aussi expliquer pourquoi même les vaccinés doivent fournir un test PCR négatif avant de pénétrer le pays !

Cela nous montre à quel point les autorités elles-mêmes ne croient pas à l’efficacité du vaccin…

D’autre part, si l’augmentation délirante de l’épidémie, notamment à partir du 29 avril, était liée au vaccin, cela pourrait vouloir dire que les vaccinés seraient de fait des super-contaminateurs…

Autre point intéressant précisé au 8 mai.

« Les Seychelles comptent actuellement 1 068 cas actifs. 84 % sont des Seychellois, 16 % des touristes ou des étrangers. »

Cette information soulève plusieurs questions :

  • Hypothèse 1 : Les touristes ont importé du virus malgré les quarantaines et autres tests PCR. Ce qui tendrait à prouver que ces mesures ne servent à rien et que le test PCR est une fumisterie.
  • Hypothèse 2 : Les touristes ont été contaminés sur place par les autochtones massivement vaccinés.

La vérité ne peut qu’être un mélange des deux..

Des touristes ont importé le virus et des autochtones ont contaminé des touristes, autochtones eux-mêmes contaminés par des touristes…

Le problème des cas :

Il est impossible de baser son raisonnement sur le nombre de cas.

D’une part parce que les tests PCR peuvent dire n’importe quoi selon le nombre de cycles et qu’il est possible de jouer sur ceux-ci pour modifier les courbes.

D’autre part, et étant donné que le pays avait décidé de vacciner début janvier…

En effet 50 000 doses de vaccin (chinois) sont arrivées le 22 décembre, offertes par les Émirats Arabes Unis.

Il était de fait logique d’accroître les tests :

  • Pour suivre l’évolution de la maladie du fait de la vaccination.
  • Pour augmenter artificiellement le nombre de cas, plus on teste plus on trouve, afin de « motiver » la population à se faire vacciner… ce que la France a fait en créant sa fausse 3e vague de Covid pour vendre du vaccin. À ce propos, vous comprenez bien qu’une nouvelle vague sera indispensable en France à la fin août, malgré la vaccination massive et délirante des adultes, pour vacciner les enfants dont même les autorités répètent qu’elles ne sont PAS à risque !

Il est donc IMPOSSIBLE de se fier à l’évolution du nombre de cas…

La Seychelles News Agency (leur AFP locale) indiquait dans une publication du 4 janvier8 que le président serait le premier à recevoir une dose (d’eau salée?), marketing oblige, et que les personnels de santé seraient les premiers à se vacciner.

Pourquoi le gouvernement attendrait-il le 9 janvier, soit 18 jours après l’arrivée des premiers vaccins, pour administrer les premières doses à des professionnels de santé si « fiers » de lutter contre l’épidémie (qui le 22 décembre est quasi inexistante) ????

Il est intéressant de constater que le 8 mai le ministre précisait « that no one who had died had been fully vaccinated » (aucune personne ayant reçu deux doses n’est décédée).

En langage compréhensible cela confirme que des personnes ayant reçu UNE dose de vaccin étaient décédées (sinon il n’aurait pas ajouté « fully » ou aurait mis « partially »).

En résumé
  • Le 22 décembre, arrivée des vaccins aux Seychelles.
  • Le 16 janvier, le 2e mort officiel du Covid se produit, marquant le début d’une vague qui se poursuit jusqu’à ce jour malgré une vaccination Sinopharm et AstraZeneca (50/50). … Soit 3 semaines après l’arrivée des premières doses…
  • Il est confirmé que des personnes ayant reçu une dose sont mortes.
  • En France les premières doses de Pfizer conservées à -80°C, sont arrivées le 26 décembre et la première vaccination dès le lendemain !

Qui peut raisonnablement croire qu’il s’est passé plus de 2 semaines entre la réception de vaccins dont l’administration est classique (pas de conservation à -80°C) et les premières vaccinations de personnels de santé ?

Qui peut croire que les politiques ne voudraient pas faire la publicité de la vaccination le plus tôt possible ?

Si cette hypothèse logique de vaccination dès le 23 décembre s’avère exacte alors cela change tout !

Car :

  • Non seulement la vaccination de masse n’aurait pas été en mesure de diminuer l’épidémie
  • Non seulement la vaccination aurait fait empirer l’épidémie notamment à partir du 29 avril du fait des vaccinés devenant des super-contaminateurs.

Mais

  • la vaccination serait elle-même à l’origine de la vague qui a conduit à multiplier par 40 le taux de mortalité en 3 mois. Le « vaccin » agissant alors comme un catalyseur…

Tout ceci est difficile à prouver, la seule chose qui est CERTAINE est que la vaccination aux Seychelles n’a pas été de nature à diminuer l’épidémie.

Car, comme en France, il est gravé dans le marbre nauséabond que les confinements, port du masque et désormais les vaccinations expérimentales sont efficaces.

En science, quand tu as la preuve que le 1er confinement en France n’a pas sauvé de vies (en observant l’absence d’aplanissement de la courbe, l’absence de regain après le déconfinement et des courbes identiques dans des pays qui n’ont pas confiné), tu ne mets pas en œuvre le 2e puis le 3e confinement !

Avec leur pseudo science manipulatrice, non seulement ils ont osé dire que le confinement avait sauvé 60 000 vies, mais que l’échec potentiel pourrait être causé par le non-respect de la mesure.

Donc il suffit d’abord d’affirmer que s’il n’y avait pas eu vaccination, la situation aurait été 100 fois pire aux Seychelles puis d’ajouter qu’il faut augmenter le pourcentage de vaccinés pour parvenir à 100 %.

Puis si malgré cela, de nouveaux cas et décès se produisent, il suffira d’affirmer que c’est causé par des variants (sinon créés, tout du moins favorisés par lesdits « vaccins ») et d’administrer une 3e dose à l’ensemble de la population…

Jamais l’efficacité de la mesure ne sera remise en question, ce qui est l’apanage des pseudosciences qui ne peuvent jamais être contredites.

Nous sommes bien dans la Foi pour les uns… et dans le crime organisé pour les autres…

Et le Christ dans tout ça ?

Si on adhère aux prêches des autorités et de la Pravda, les 41 morts aux Seychelles comptabilisés depuis la campagne de vaccination ne seraient absolument pas causés par ladite « vaccination »…

Bien au contraire même, cette thérapie vaccinale expérimentale aurait permis d’endiguer la vague et épargner des dizaines de vies ou des centaines de vies…

Alors, imaginez qu’ils aient lancé la vaccination 3 mois plus tôt !

Avant même le début de leur première vague !

C’était un coup à ressusciter des dizaines de personnes décédées !

Par chance, la vaccination a été entreprise plus tard et l’église du coronavirus n’a pas pu faire mieux que le Christ !

Et pendant ce temps ?

Le peuple, jeune et vieux, se précipite pour recevoir la sainte injection qui leur permettra de retrouver leur liberté, ce qui selon les saintes Écritures de l’église du coronavirus veut dire, retrouver la possibilité de voyager et de consommer grâce à un passeport vaccinal !

Merci.

Alain Tortosa.

Auteur de « 7 milliards d’esclaves et demain ? »

https://7milliards.fr/tortosa20210606-christ-vs-vaccin-seychelles.pdf

source:https://nouveau-monde.ca/

image_pdfimage_print
  1. https://www.forbes.com/sites/roberthart/2021/05/29/some-countries-with-the-highest-vaccination-rates-are-facing-a-surge-in-covid-deaths-and-infectionsexperts-say-complacency-is-partly-to-blame/?sh=51b970c84457
  2. https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&hideControls=true&Metric=Confirmed+cases&Interval=Cumulative&Relative+to+Population=false&Align+outbreaks=false&country=~SYC
  3. https://www.lefigaro.fr/voyages/sans-vaccin-ni-quarantaine-les-seychelles-rouvrent-en-grand-aux-touristes-20210324
  4. https://www.reuters.com/article/seychelles-economy-idUSL8N2KM4G7
  5. https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/seychelles-80-des-personnes-infectees-n-ont-pas-ete-vaccinees-1004674.html
  6. http://www.seychellesnewsagency.com/articles/11029/Une+enqute+sur+la+pauvret+aux+Seychelles+rvle+que++familles+peinent++se+procurer+des+produits+de+premire+ncessit
  7. https://www.aljazeera.com/news/2021/5/12/who-reviewing-seychelles-data-after-fully-vaccinated-get-covid
  8. http://www.seychellesnewsagency.com/articles/14135/Seychelles+to+unveil+vaccination+plan+this+week+as+COVID-+infection+spreads

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils