Le discernement éclairé d’une Polynésienne face à l’hystérie du Covid-19

Le discernement éclairé d’une Polynésienne face à l’hystérie du Covid-19

Le long témoignage de cette femme enjouée est intéressant car elle met en parallèle sur les derniers confettis de l’empire français la gestion secrète des contaminations nucléaires et celle ouverte et exagérée d’une épidémie qui somme toute n’a pas autant tué qu’en île de France…

Si le Covid-19 n’a pas éradiqué les obèses nombreux en Océanie, adeptes de la Junk food, les confinements ont ruiné nombre de pêcheurs et d’ouvriers réduits, aujourd’hui, à mendier l’aide alimentaire délivrée par les églises et les services sociaux. Là où le témoignage devient pathétique c’est quand cette jeune quarantaine évoque sa fille victime de la règle des 11 vaccins obligatoires en Métropole qui l’ont clouée autiste dans un fauteuil roulant…

Complément de do :

Elle explique : Les gens qui perdent leurs salaires à cause du confinement ne peuvent plus payer les traites de leurs maisons, de leurs bagnoles etc. Donc les banques ont le droit de les leur voler.

Elle explique qu’il faut organiser l’autonomie alimentaire parce que les gens crèvent de faim.

Contrairement à ce qu’elle croit, les tests PCR peuvent être très précis.

Son témoignage est extrêmement intéressant. Je ne commente pas le reste.

source : http://mai68.org

via https://les7duquebec.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils