Pourquoi le 1er février, c’est quand tout commence – décret exécutif 13848 entre en vigueur!

Pourquoi le 1er février, c’est quand tout commence – décret exécutif 13848 entre en vigueur!

Cellule44 : Lu pour vous via Lasido : des bruits de guerres souterraines,  Trump aurait planifié un futur pour les USA ……

 

Publier par xotrevor » 

Image

Pensez-vous que c’est une coïncidence que le 1er Février est « FREEDOM DAY »?
C’est pour ça que Wall Street devient folle en ce
moment. Ils paniquent, et ils essaient de déplacer de l’argent, essentiellement le « blanchiment d’argent » pour déplacer leur argent avant qu’il ne soit gelé. C’EST ÉNORME! SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE DÉCRET SUR L’INGÉRENCE ÉLECTORALE TOUT AU LONG, il est temps de le faire maintenant!

45 jours à partir du 3 novembre 2020 était le 18 décembre 2020 + 45 jours à partir du 18 décembre 2020 est le 1er février 2021!

PENSEZ-Y… Le président Donald Trump est le 45e président des États-Unis.
C’est un
message… 45 jours + 45 jours, cela nous dit qu’il fera 2 mandats de plus en tant que président des États-Unis d’Amérique comme une « Nouvelle République ».

Le président Donald J. Trump a signé le décret exécutif 13848 le 12 septembre 2018 imposant

certaines sanctions en cas d’ingérence étrangère dans une élection américaine

Par l’autorité qui m’est conférée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d’Amérique, y compris l’International Emergency Economic Powers Act (50 U.S.C. 1701 et seq.) (IEEPA), la National Emergencies Act (50 U.S.C. 1601 et seq.) (NEA), l’article 212(f) de la Loi de 1952 sur l’immigration et la nationalité (8 U.S.C. 1182(f)) et l’article 301 du titre 3, Code des

États-Unis, I, DONALD J. TRUMP, Président des États-Unis d’Amérique, constate que la capacité des personnes situées, en tout ou en grande partie, à l’extérieur des États-Unis d’interférer ou de miner la confiance du public dans les élections américaines, y compris par l’accès non autorisé à l’infrastructure électorale et électorale ou la distribution secrète de propagande et de désinformation, constitue une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis.

Fondamentalement, ce que dit ce décret exécutif, c’est que toute personne impliquée dans l’ingérence dans l’élection de 2020 ou le soutien aux élections frauduleuses à l’étranger ou au pays, leurs biens et leurs avoirs seront gelés.
Cela inclut, les médias principaux de flux, les médias sociaux, et n’importe qui d’autre qui a été impliqué en aidant à voler cette
élection.

===== 45 jours à compter du 3 novembre 2020 était le 18 décembre Cette période était pour le DNI John Ratcliffe de recueillir des données sur la fraude électorale.

Section 1. a)

: Au plus tard 45 jours après la conclusion d’une élection aux États-Unis, le directeur du renseignement national, en consultation avec les chefs d’autres ministères et organismes exécutifs (organismes) appropriés, procède à une évaluation de toute information indiquant qu’un gouvernement étranger, ou toute personne agissant à titre d’agent d’un gouvernement étranger ou au nom d’un gouvernement étranger, a agi dans l’intention ou le but de s’immiscer dans cette élection.
L’évaluation doit déterminer, dans la mesure du possible, la nature de toute ingérence étrangère et les méthodes utilisées pour l’exécuter, les personnes concernées et le gouvernement ou les gouvernements étrangers qui l’ont autorisée, dirigée, parrainée ou
appuyée. Le directeur du renseignement national doit fournir cette évaluation et les informations appropriées à l’appui au Président, au Secrétaire d’État, au Secrétaire au Trésor, au Secrétaire à la Défense, au Procureur général et au Secrétaire à la Sécurité intérieure.

Après cela, il reste encore 45 jours pour la rédaction et la livraison de ce rapport. C’est pourquoi A.G. Barr n’avait rien vu avant de quitter l’administration Trump. Il n’avait pas été livré à son ministère à cette date. Il a été entre les mains d’autres organismes. La société dit qu’il n’y a aucune excuse pour l’ignorance de la loi, mais allez les gars … vous pouvez nous jeter tous un os de temps en temps? Au moins, être dans l’obscurité nous a permis de creuser et nous sommes tous rattraper sur tous les domaines que nous n’étions pas avertis de savoir, ni privliged d’être dit. Tout cela fait partie d’être un morceau de propriété de la société. Je veux dire qui va expliquer à leur propriété ce qu’ils font? Tu parles à ta voiture ? Vos plats ? Je suppose que nous rattrapons lentement et que nous nous attrapons rapidement.

===== 45 jours à compter du 18 décembre est le 1er février Cette période était pour le DNI John Ratcliffe de rassembler toutes les données, de créer le rapport sur la fraude électorale et de remettre le rapport au président Trump.

Section 1. b)

dans les 45 jours suivant la réception de l’évaluation et des informations décrites à l’article 1 a) de cette ordonnance, le procureur général et le secrétaire à la Sécurité intérieure, en consultation avec les chefs d’autres organismes appropriés et, le cas échéant, les représentants de l’État et des collectivités locales, doivent remettre au Président, au Secrétaire d’État, au Secrétaire au Trésor et au Secrétaire à la Défense un rapport évaluant, en ce qui concerne l’élection aux États-Unis, qui fait l’objet de l’évaluation décrite à la section 1(a):

======

Puis, le ou après le 1er février, c’est quand les choses commencent vraiment à avoir lieu:

Section 2. a)

: Tous les biens et intérêts dans des biens qui se trouvent aux États-Unis et qui, par la suite, se trouvent aux États-Unis, ou qui sont ou sont par la suite sous la possession ou le contrôle de toute personne des États-Unis

des personnes suivantes sont bloqués et ne peuvent pas être transférés, payés, exportés, retirés, ou autrement traités: toute personne étrangère déterminée par le secrétaire au Trésor, en consultation avec le secrétaire d’État, le procureur général, et le secrétaire à la Sécurité intérieure: (i) d’avoir directement ou indirectement engagé, parrainé, caché, ou autrement été complice d’ingérence étrangère dans une élection des États-Unis;
(ii) d’avoir apporté une aide matérielle, parrainée ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services à ou à l’appui de toute activité décrite dans la sous-section a)(i) de cet article ou toute personne dont les biens et les intérêts fonciers sont bloqués en vertu de cette
ordonnance; iii)

d’être détenue ou contrôlée par, ou d’avoir agi ou prétendu agir pour ou au nom, directement ou indirectement, de toute personne dont les biens ou les intérêts dans des biens sont bloqués en vertu de cette ordonnance.
b Le décret exécutif 13694 du 1er avril 2015, tel que modifié par le décret exécutif 13757 du 28 décembre 2016, demeure en
vigueur. Cette ordonnance n’est pas imprimée à la page 46845 et ne sert pas à limiter le pouvoir discrétionnaire du secrétaire au Trésor d’exercer les pouvoirs prévus dans le décret exécutif 13694. Le cas échéant, le Secrétaire au Trésor, en consultation avec le Procureur général et le Secrétaire d’État, peut exercer les autorités décrites dans le décret exécutif 13694 ou d’autres autorités conjointement avec l’exercice des pouvoirs fournis par le Secrétaire au Trésor dans cet ordre.
c Les interdictions prévues à l’article a) de cet article s’appliquent, sauf dans la mesure prévue par les lois, ou dans les règlements, ordonnances, directives ou licences qui peuvent être délivrés en vertu de cette ordonnance, et nonobstant tout contrat conclu ou toute licence ou permis accordé avant la date de la présente
ordonnance.

=====

Sec. 3. À la suite de la transmission de l’évaluation prescrite par l’article 1 a) et du rapport prescrit par l’article 1 b) :

a) le Secrétaire au Trésor examine l’évaluation prescrite par l’article 1 a) et le rapport prescrit par l’article 1 b), et, en consultation avec le Secrétaire d’État, le Procureur général et le Secrétaire à la Sécurité intérieure, impose toutes les sanctions appropriées en vertu de l’article 2 a) de cet ordre et des sanctions appropriées décrites à l’article 2 b) de cette ordonnance; b)

le Secrétaire d’État et le Secrétaire au Trésor, en consultation avec les chefs d’autres organismes appropriés, préparent conjointement une recommandation au Président quant à savoir si des sanctions supplémentaires contre des personnes étrangères peuvent être appropriées en réponse à l’ingérence étrangère identifiée et à la lumière de l’évaluation dans le rapport prescrit par l’article 1 b) de cet ordre, y compris, le cas échéant et conformément à la loi applicable, des sanctions proposées à l’égard des plus grandes entités commerciales titulaires d’un permis ou domiciliées dans un pays dont le gouvernement autorisait, dirigeait, commandait ou appuyait l’ingérence électorale, y compris au moins une entité de chacun des secteurs suivants : services financiers, défense, énergie, technologie et transport (ou, s’il était inapplicable aux plus grandes entités commerciales de ce pays). , secteurs d’importance stratégique comparable à celui du gouvernement étranger). La recommandation comprend une évaluation de l’effet des sanctions recommandées sur les intérêts économiques et de sécurité nationale des États-Unis et de leurs alliés. Toutes les sanctions recommandées doivent être correctement calibrées en raison de la portée de l’ingérence

étrangère identifiée, et peuvent inclure un ou plusieurs des éléments suivants à l’égard de chaque étranger ciblé : (i) bloquer et interdire toutes les transactions dans les biens et les intérêts d’une personne dans des biens soumis à la juridiction des États-Unis;
ii) les restrictions aux licences d’exportation en vertu de toute loi ou réglementation qui exige l’examen et l’approbation préalables du Gouvernement des États Unis comme condition à l’exportation ou à la réex exportation de biens ou de
services;
iii) l’interdiction faite aux institutions financières américaines d’accorder des prêts ou d’accorder du crédit à une
personne;
iv) les restrictions sur les transactions en devises dans lesquelles une personne a un
intérêt;
v) les interdictions de transferts de crédit ou de paiements entre institutions financières, ou par, par l’intermédiaire ou à toute institution financière, au profit d’une
personne;
vi) les interdictions pour les personnes des États-Unis d’investir ou d’acheter des capitaux propres ou des dettes d’une
personne;
vii) l’exclusion des dirigeants étrangers d’une personne des États-Unis;

viii) l’imposition aux principaux dirigeants étrangers d’une personne de l’une ou l’autre des sanctions décrites dans cet
article; ou

(ix) toute autre mesure autorisée par la loi.

=====

ENTER PELOSI, ET AL – Cela explique le cri d’utiliser l’article 25, et quand cela a échoué, les cris de mettre en accusation- IMPEACH tout de suite. Il explique l’explosion à grande échelle à la censure au point de prendre des plates-formes web entières comme Parler. Il explique toutes les divagations folles et les actions désespérées qui étaient tous des cris d’une société en train de couler griffer à tout à l’intérieur des murs du capitole pour sauver leur cabale.

===== ENTER WALLSTREET – Déplacer de l’argent aussi vite qu’ils le peuvent – Les gestionnaires de hedge funds ont désespérément essayé de vendre à découvert autant qu’ils le pouvaient avant d’être interrompus.
Il semble qu’ils essayaient de sauver leurs biens avant d’être saisis. Les mêmes avoirs qui semblent maintenant sur le point d’être gelés, conformément au décret du président Trump #13848.

===== Points
clés:

Une fois que la fraude électorale est commise, une enquête commence. Dans un délai de 45 jours, les enquêteurs doivent prouver qu’il y a eu fraude électorale.
Après les 45 jours, il reste encore 45 jours pour la rédaction et la remise du
rapport.
Une fois le rapport remis, les avoirs sont gelés. Cela nous amène à l’ordre exécutif concernant le gel des avoirs.
Ce qui devrait commencerle 1er février. Les avoirs sont gelés pendant 30 jours, tandis que les enquêtes se poursuivent directement.
L’ensemble du processus prend 90 jours à partir du jour où les avoirs sont gelés.
Qui pourrait commencer le 1er février 2021.
Toute personne impliquée dans ce processus de quelque façon que ce soit aura tous leurs actifs gelés.

Le 1er février 2021, c’est à ce moment-là que tout cela commencera à se jouer. Même les gens qui ont conspiré ou couvert.
30 jours de gel des avoirs nous emmènent en
mars. Ils voient ce qui s’en vient et ils savent qu’ils sont faits. Tout l’argent impliqué dans ça est en baisse.
Donc, une fois de plus que nous traversons la chute de l’empire d’entreprise qui a asservi la République des États-Unis d’Amérique
… Nous, le peuple, devons nous tenir fermement et nous préparer. Soyez patient et attendez le Seigneur au cas où il y aurait une secousse de l’olivier. Restez à l’intérieur et cachez-vous un peu jusqu’à ce que le fléau passe. FÉVRIER EST SUR LE POINT DE BASCULER DANS LES DEUX SENS. =====

Le président Trump a signé le décret #13848 sur l’ingérence étrangère en septembre 2018.

L’ordonnance explique les détails du processus et les délais liés à l’imposition de sanctions.

Décret exécutif 13848 du 12 septembre 2018 imposant certaines sanctions en cas d’ingérence étrangère dans un décret de 13848 sur la vue électorale des États-Unis :

https://www.federalregister.gov/documen … s-élection

Tenez-vous fort, gardez la foi, Dieu est en contrôle.

Trevor Winchell
Cellule44 :  traduction sommaire avec les coquilles et fautes habituelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils