La purge: pas seulement des médias sociaux, mais de tout Internet

La purge: pas seulement des médias sociaux, mais de tout Internet

Cellule44 : Lu pour vous sur WND.com

Rachel Alexander explique comment les grandes technologies espèrent laisser la bonne communication via des signaux de fumée

Nous avons appris à présent que les purges qui se produisent sur les réseaux sociaux ne visent pas uniquement les extrémistes, comme la gauche l’a d’abord affirmé; ils déplacent progressivement les poteaux pour piéger le reste d’entre nous, les conservateurs aussi. Vers le début des purges, la gauche a affirmé qu’elle interdisait simplement les personnes qui incitaient ou menaçaient avec de la violence. Ensuite, il est passé à l’interdiction des personnes qui publiaient de «fausses» informations (peu importe que beaucoup de ces informations n’étaient que des opinions ou de la satire). Maintenant, les prétextes prennent un tournant frisant la folie :  allant de la remise en question des résultats de l’élection présidentielle à la promotion de MAGA, qui, selon eux, est synonyme de suprématie blanche.

C’est terrifiant pour ceux d’entre nous qui gagnent leur vie en étant dépendants des médias sociaux, et c’est beaucoup d’entre nous parce que c’est devenu une méthode principale de publicité pour des produits et services. C’est aussi dérangeant parce que c’est là que se déroule actuellement une grande partie du débat politique et de l’organisation de la société. Les grandes technologies s’en tirent car ce sont des entreprises privées non soumises au premier amendement.

Malheureusement, la purge ne s’est pas arrêtée avec les médias sociaux. Nous voyons déjà d’autres types de plateformes interdire les conservateurs. YouTube, qui appartient à Google, balance les conservateurs. Les sociétés financières, telles que les sites de collecte de fonds comme GoFundMe et les sites transactionnels comme PayPal et Venmo, les interdisent. WordPress, qui est utilisé par 20% des sites dans le monde comme système de gestion de contenu, a commencé à nous purger. Conservative Treehouse, un site assez populaire, a été déplacé en novembre sans aucune explication.

lire la suite 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *