Publicités
Otages au Burkina : Trump a-t-il précipité l’opération dans laquelle deux Français sont morts ?

Otages au Burkina : Trump a-t-il précipité l’opération dans laquelle deux Français sont morts ?

Selon les révélations de Georges Malbrunot, le président américain aurait alerté son homologue français dans la nuit du 9 au 10 mai, et aurait ainsi déclenché l’opération décidée par Paris… sans préciser qu’une otage appartenait à la CIA.

Selon les informations du journaliste du Figaro Georges Malbrunot, la mission de sauvetage des otages au Burkina Faso, qui a vu tomber deux soldats français des forces spéciales le 10 mai, aurait été décidée consécutivement à des échanges téléphoniques entre Donald Trump et Emmanuel Macron.

Sur Twitter, le 28 juin, le grand reporter précise que les Etats-Unis n’avaient pas fait savoir à la France que l’otage américaine libérée faisait partie de la Central Intelligence Agency (CIA).

Par ailleurs, le journaliste révèle que le chef d’Etat-Major des armées françaises, François Lecointre, aurait refusé dans un premier temps d’accueillir les otages français à leur retour en France, et y aurait finalement consenti sous pression élyséenne.

«C’est un appel téléphonique de Donald Trump à Emmanuel Macron la nuit du 9-10 mai qui a déclenché l’opération de sauvetage des otages français du Bénin, décidée dans la foulée par le chef de l’Etat, selon deux militaires impliqués dans l’opération», a tweeté Georges Malbrunot.

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Un confidentiel du Figaro révèle que c’est un appel téléphonique de Donald Trump à Emmanuel Macron la nuit du 9-10 mai qui a déclenché l’opération de sauvetage des otages français du Bénin, décidée dans la foulée par le chef de l’état, selon 2 militaires impliqués ds l’opération

411 personnes parlent à ce sujet

Et d’ajouter : « »Trump a alerté Macron que ses services avaient intercepté un signal téléphonique dans le désert », confie l’un de ces militaires. Le chef de l’Etat français donna alors l’ordre aux forces spéciales d’intervenir. Les ravisseurs des deux Français transféraient les otages plus au nord.»

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Un confidentiel du Figaro révèle que c’est un appel téléphonique de Donald Trump à Emmanuel Macron la nuit du 9-10 mai qui a déclenché l’opération de sauvetage des otages français du Bénin, décidée dans la foulée par le chef de l’état, selon 2 militaires impliqués ds l’opération

Voir l'image sur Twitter

Georges Malbrunot

@Malbrunot

« Trump a alerté Macron que ses services avaient intercepté un signal téléphonique dans le désert », confie un de ces militaires. Le chef de l’état français donna alors l’ordre aux forces spéciales d’intervenir. Les ravisseurs des 2 Français transféraient les otages plus au nord

29 personnes parlent à ce sujet

Le journaliste précise : « »Nous avons l’habitude de partager des renseignements avec les Français », nous a déclaré l’ambassade américaine à Paris, sans confirmer l’appel téléphonique de Donald Trump à Emmanuel Macron.»

Georges Malbrunot

@Malbrunot

« Trump a alerté Macron que ses services avaient intercepté un signal téléphonique dans le désert », confie un de ces militaires. Le chef de l’état français donna alors l’ordre aux forces spéciales d’intervenir. Les ravisseurs des 2 Français transféraient les otages plus au nord

Georges Malbrunot

@Malbrunot

« Nous avons l’habitude de partager des renseignements avec les Français », nous a déclaré l’ambassade américaine à Paris, sans confirmer l’appel téléphonique de Donald Trump à Emmanuel Macron.

22 personnes parlent à ce sujet

Et il souligne : «En fait, selon un militaire, il y a eu plusieurs appels téléphoniques de Trump à Macron au cours de cette crise qui s’est soldée par la libération des deux otages français, d’une Américaine et d’une Coréenne, mais la mort de deux militaires français tués dans la récupération des otages.»

Georges Malbrunot

@Malbrunot

« Nous avons l’habitude de partager des renseignements avec les Français », nous a déclaré l’ambassade américaine à Paris, sans confirmer l’appel téléphonique de Donald Trump à Emmanuel Macron.

Georges Malbrunot

@Malbrunot

En fait, selon un militaire, il y a eu plusieurs appels téléphoniques de Trump à Macron au cours de cette crise qui s’est soldée par la libération des 2 otages français, d’une Américaine et d’une Coréenne, mais la mort de 2 militaires français tués dans la récupération des otages

27 personnes parlent à ce sujet

Selon le journaliste : «l’Elysée avait démenti le contact téléphonique entre Donald Trump et Emmanuel Macron. L’otage américaine, dont on n’a jamais vu la photo, rentrée aux Etats-Unis sans passer par Paris, contrairement à la Coréenne, était membre des services de renseignements.»

Georges Malbrunot

@Malbrunot

En fait, selon un militaire, il y a eu plusieurs appels téléphoniques de Trump à Macron au cours de cette crise qui s’est soldée par la libération des 2 otages français, d’une Américaine et d’une Coréenne, mais la mort de 2 militaires français tués dans la récupération des otages

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Sollicité par Le Figaro, début juin, l’Elysée avait démenti le contact téléphonique entre MM. Trump et Macron. L’otage américaine, dont on n’a jamais vu la photo, rentrée aux US sans passer par Paris, contrairement à la Coréenne, était membre des services de renseignements.

122 personnes parlent à ce sujet

Georges Malbrunot révèle également : «Quand Trump appelle Macron la nuit du 9 au 10 mai, les Américains savent qu’ils ont un otage qui est de la CIA, mais ils ne le disent pas à Macron. En déclenchant l’intervention des forces spéciales, Paris veut éviter le déplacement des otages au nord.»

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Sollicité par Le Figaro, début juin, l’Elysée avait démenti le contact téléphonique entre MM. Trump et Macron. L’otage américaine, dont on n’a jamais vu la photo, rentrée aux US sans passer par Paris, contrairement à la Coréenne, était membre des services de renseignements.

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Selon une de nos sources, quand Trump appelle Macron la nuit du 9 au 10 mai, « les Américains savent qu’ils ont un otage qui est de la CIA, mais ils ne le disent pas à Macron ». En déclenchant l’intervention des forces spéciales, Paris veut éviter le déplacement des otages au nord

62 personnes parlent à ce sujet

Et de conclure : «Selon nos sources, le chef d’Etat-Major, le général Lecointre, après la perte de deux de ses hommes, ne souhaitait pas aller accueillir les ex-otages, mais il a dû céder aux injonctions de l’Elysée.»

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Deux membres des forces spéciales ont été tués dans l’opération de sauvetage des otages. A leur retour à Paris, les 2 ex-captifs français et la Coréenne ont été accueillis par le chef de l’Etat, qui n’a toutefois pas pris la parole.

Georges Malbrunot

@Malbrunot

Selon nos sources, le chef d’état-major, le général Lecointre, après la perte de 2 de ses hommes, ne souhaitait pas aller accueillir les ex-otages, mais il a dû céder aux injonctions de l’Elysée.

167 personnes parlent à ce sujet

Lire aussi : L’accueil des ex-otages français par Macron suscite l’indignation à droite

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :