Publicités
Les efforts de l’émissaire de l’Onu pour le Sahara occidental Köhler ont été «sabotés par la France et les États-Unis»

Les efforts de l’émissaire de l’Onu pour le Sahara occidental Köhler ont été «sabotés par la France et les États-Unis»

S’exprimant sur la démission de Horst Köhler, envoyé personnel du SG de l’Onu pour le Sahara occidental, le Polisario a affirmé à Sputnik qu’en plus «des raisons de santé» évoquées, le diplomate rencontrait des obstacles, dressés notamment par Paris et Washington. L’Onu, Rabat, le Polisario et Alger ont regretté son départ.

Horst Köhler, envoyé du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental, a démissionné mercredi 22 mai de son poste «pour des raisons de santé», informe un communiqué des Nations unies. L’Onu, l’Algérie, le Front Polisario et le Maroc ont exprimé à l’unisson leurs regrets à l’annonce de la démission du diplomate onusien. Ils lui ont rendu hommage pour les efforts qu’il a déployés dans la résolution du conflit au Sahara occidental.

Dans un entretien à Sputnik, Mhamed Khadad, membre de la direction et responsable des relations extérieures du Front Polisario, a confirmé que le diplomate onusien avait effectivement démissionné pour des problmes de santé, ajoutant que d’autres facteurs avaient également pesé dans sa prise de décision.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :