L’irréparable a été brisé

L’irréparable a été brisé

Tandis que les dingues et corrompus formant le parti démocrate et la presse écrite et télévisée des États-Unis, s’acharnent toujours à prétendre que le RussiaGate est vrai, une menace bien réelle surgit de Russie, de Chine, de Corée du Nord et d’Iran. La menace survient parce que l’Oncle Sam s’est arrangé pour qu’aucun pays ne fasse plus confiance en sa sincérité. Les gouvernements des quatre pays ont compris que tout ce qu’il dit mensonge.

De plus, ces pays ont appris que l’Oncle Sam n’accepte pas qu’ils soient souverains, et qu’il désapprouve leur existence. Chacun de ces quatre pays a fait l’objet de sanctions visant à renverser leur gouvernement ou à les forcer à se soumettre à la volonté de l’Oncle Sam.

Les Russes ont compris depuis longtemps l’hypocrisie des affirmations de l’Oncle Sam, selon qui l’anneau de missiles qu’il a déployé autour de la Russie est défensif et dirigé contre les missiles iraniens (qui n’existent pas). Poutine a dit plusieurs fois que les missiles ‘défensifs’ sont facilement et rapidement transformables en missiles offensifs à tête nucléaire, qui ne laisseraient pas le temps de réagir aux Russes. J’ai toujours été étonné du crétinisme profond dont font preuve les gouvernements polonais et roumain, en acceptant d’héberger ces missiles. Il ne fait aucun doute que les fonctionnaires polonais et roumains ont touché de beaux pots-de-vin, et oublié que les morts ne dépensent pas d’argent. Vous pouvez parier votre vie que les Russes ne permettront pas l’usage de ces armes sur leurs frontières, au moment où il y a de fortes tensions entre l’Occident et la Russie.

Non content de cette provocation téméraire contre la Russie, dans le gouvernement des États-Unis, des olibrius extrêmement stupides ont annoncé qu’ils projettent d’installer des armes dans l’espace, afin de neutraliser la dissuasion nucléaire russe et chinoise. Ce plan irréfléchi et irresponsable n’est pas passé inaperçu en Russie. La semaine dernière, le lieutenant général Viktor Poznikhir, chef adjoint du commandement opérationnel de l’état-major russe, a dit que ce projet d’interception de missiles révèle que Washington prépare une attaque nucléaire préventive contre la Russie et la Chine. Vous pouvez parier votre vie que la Russie et la Chine ne vont pas rester les bras ballants à attendre l’attaque de l’Oncle Sam, d’autant plus que la Russie commence à installer des missiles hypersoniques que ne peuvent intercepter aucun moyen connu ou déployé.

Ce que L’Oncle Sam et ses vassaux européens corrompus sont en train de faire, c’est creuser la tombe du monde occidental, une chouette délivrance pour le reste de la planète.

Aux États-Unis, la propagande politique intéressée a réussi à attirer l’attention sur de vrais problèmes, comme le remplacement massif des emplois par la robotique, le réchauffement climatique, quelle qu’en soit la cause, et le risque grandissant de guerre nucléaire. Quand le reste du monde regarde l’Occident, il contemple l’asile de fous étasunien, dans lequel les deux plus grandes menaces pour la sécurité nationale seraient le Venezuela et un agent russe dans le Bureau ovale.

Est-il possible de prendre au sérieux un pays aussi débile. C’est ainsi qu’au grand soulagement de tout le monde, la puissance étasunienne part en quenouille. Même les marionnettes bien soudoyées de l’Oncle Sam, en Allemagne, Grande-Bretagne et France, manifestent des signes d’indépendance jamais vus depuis Charles de Gaulle.

Sachant qu’ils ont affaire à des dérangés du bulbe, Russes, Chinois, Iraniens et Nord-coréens ne prendront aucun risque. Ils savent que tout accord avec les États-Unis ne veut rien dire et que l’Oncle Sam ne jacte qu’en langue fourchue.

Au fur et à mesure que disparaîtra la volonté de coopérer avec l’asile de fous, l’Oncle Sam sera de plus en plus frustré. Sa réaction sera d’aggraver la tyrannie chez lui.

Paul Craig Roberts

Original: www.paulcraigroberts.org/2019/04/29/humpty-dumpty-has-had-a-great-fall/

Traduction Petrus Lombard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils