Publicités
Selon un conseiller du Premier ministre australien, le changement climatique est une « ruse dirigée par l’ONU pour établir un nouvel ordre mondial » (article du Telegraph de mai 2015)

Selon un conseiller du Premier ministre australien, le changement climatique est une « ruse dirigée par l’ONU pour établir un nouvel ordre mondial » (article du Telegraph de mai 2015)

« Pour la première fois, l’humanité instaure un véritable instrument de gouvernance mondiale [faisant référence au protocole de Kyoto], qui devrait trouver sa place dans le monde. L’Organisation pour l’environnement que la France et l’Union européenne souhaiteraient voir instaurer. » 


Jacques Chirac, ancien Président de la République française
 
Maurice Newman
Le changement climatique est un canular développé dans le cadre d’un complot secret des Nations Unies visant à saper les démocraties et à conquérir le monde, a mis en garde un des principaux conseillers de Tony Abbott, le Premier ministre australien.
Maurice Newman, conseiller principal du Premier ministre pour les entreprises, a déclaré que les liens entre l’activité humaine et le réchauffement climatique étaient fallacieux et que la science était utilisée comme un «hameçon» par l’ONU pour étendre son contrôle mondial.
«Ce n’est pas une question de faits ou de logique. Il s’agit d’un nouvel ordre mondial sous le contrôle de l’ONU », a-t-il écrit dans The Australian.
(…)
« C’est un secret bien gardé, mais 95% des modèles climatiques dont on nous dit qu’ils prouvent le lien entre les émissions de CO2 de l’homme et le réchauffement catastrophique de la planète se sont révélés erronés », a-t-il écrit.
« Le véritable agenda est une autorité politique concentrée. Le réchauffement climatique est le prétexte. Les éco-catastrophistes […] ont pris d’assaut l’ONU et sont extrêmement bien financés. Ils ont un allié extrêmement puissant à la Maison Blanche ».

Des groupes environnementaux et des scientifiques ont décrit M. Newman comme un théoricien du complot «fou» et certains lui ont demandé de démissionner [évidemment!].

« Ses points de vue opposés et anti-scientifiques ne peuvent pas être distingués de ceux formulés par des trolls en colère sur des forums de théorie du complot », a déclaré le Conseil sur le changement climatique.

Le professeur Will Steffen, scientifique spécialiste du changement climatique, a déclaré à l’Australian Financial Review: « Ce sont des commentaires étranges qui seraient amusants s’ils ne venaient pas du conseiller principal des affaires de [M. Abbott] », il n’était pas d’accord avec les commentaires de M. Newman.

L’article a été écrit par M. Newman à l’occasion de la visite de Christiana Figueres, chargée de la négociation sur le changement climatique à l’ONU, qui a exhorté l’Australie à réduire sa dépendance au charbon. L’Australie est l’un des plus gros émetteurs d’émissions de carbone au monde.

Depuis son élection en 2013, M. Abbott a aboli la taxe sur le carbone du travail, réduit les objectifs en matière d’énergie renouvelable et nommé des sceptiques à plusieurs postes importants du gouvernement.

Source:
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :