Publicités
Cellule44 > Blog > Crise mondiale > Roger Waters : Pas de bombes sur les Syriens !

Roger Waters : Pas de bombes sur les Syriens !

Lorsque Roger Waters, co-fondateur du groupe de rock britannique Pink-Floyd, a donné un concert à Barcelone le 13 avril 2018, il a surpris son public avec une déclaration politique sur ceux qu’on appelle les « Casques blancs ». Ses paroles montrent la voie à suivre pour contrer la propagande de guerre des gouvernements et des médias occidentaux.

Roger Waters, co-fondateur du groupe de rock britannique Pink-Floyd, a donné un concert à Barcelone le 13 avril 2018. Il a surpris son auditoire avec une déclaration politique sur l’organisation privée des « Casques blancs », également appelée « Défense civile syrienne ». Il a reçu la veille de son concert un courriel d’un journaliste français et sympathisant des Casques blancs. Il voulait convaincre le musicien de lui offrir pendant le concert une plate-forme pour faire de la propagande pour les Casques blancs. Au lieu de répondre à l’offre du journaliste, Waters a exprimé son point de vue sur les Casques blancs lors de son concert, comme suit :

« Les Casques blancs sont une organisation trompeuse, qui n’est là que pour faire de la propagande pour les djihadistes (= « islamistes » violents) et les terroristes [….]. Si nous croyions à la propagande des Casques blancs et autres, nous encouragerions également nos gouvernements à larguer des bombes sur le peuple syrien. Ce serait une erreur monumentale pour l’histoire de l’humanité ! »

Ce qui est significatif, c’est que Waters a reçu des applaudissements du public parce qu’il était contre une guerre contraire au droit international. Pour rappel le 8 avril 2018 – cinq jours seulement avant le concert – tous les grands médias ont fait état d’une « attaque présumée d’armes chimiques contre le bastion rebelle syrien de Douma ». Le 8 avril, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères américain avait déjà blâmé le « régime Assad et ses partisans » pour l’attaque présumée aux armes chimiques. A peine quelques heures après la prétendue attaque aux armes chimiques, les attaques américaines contre la Syrie n’étaient pas exclues – sans aucune preuve et sans enquête ! [voir : www.kla.tv/12263, www.kla.tv/12271]

Les Casques blancs étaient la seule source sur laquelle une attaque contre le gouvernement syrien pouvait être justifiée. Le concert de Roger Waters aurait-il dû être utilisé à des fins de propagande pour les Casques blancs et donc pour justifier les attaques en Syrie ? Seulement un jour après le concert, dans la nuit du 14 avril 2018, les Etats-Unis, avec la France et la Grande-Bretagne, ont attaqué plusieurs cibles à Damas et dans les environs. Selon leurs propres déclarations, les Alliés ont tiré des missiles de croisière sur certaines parties de l’infrastructure de production d’armes chimiques à Homs, Alep et Damas. [www.kla.tv/12276]. Les mots que Roger Waters a adressés à son auditoire à Barcelone montrent comment contrer la propagande de guerre des gouvernements et des médias occidentaux :

« Ce que nous devons vraiment faire, c’est convaincre les gouvernements de ne pas larguer de bombes sur les personnes. Et certainement pas avant d’avoir examiné tout ce qui est nécessaire pour savoir ce qui se passe réellement. Parce que nous vivons dans un monde où la propagande est plus importante que la réalité. »

de kp/rh/dd

Liens https://deutsch.rt.com/der-nahe-osten/68741-schuss-ging-nach-hinten-los-weisshelme-konzert-roger-waters/
https://de.scribd.com/document/376783456/White-Helmets-Emails-to-Roger-Waters
https://www.youtube.com/watch?time_continue=117&v=RqNoDQn9LXY

source:https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :