Publicités
Cellule44 > Blog > Crise mondiale > Trump déchire l’accord sur le nucléaire iranien: Le Proche Orient va s’embraser ?

Trump déchire l’accord sur le nucléaire iranien: Le Proche Orient va s’embraser ?

En piétinant rageusement un accord reconnu de tous, ceci constitue un coup de canif  du droit international ou de ce qui en reste. Les autres pays signataires sont insultés et pour l’Iran  cela revient à lui déclarer la guerre.

La dénonciation d’un accord bilatéral est contraire à la convention de Genève.

Les conséquences seront immédiates :

 – En premier lieu, le retrait américain décidera l’Iran à reprendre son enrichissement d’uranium à 20% voire à 60% ou à 100%. Après avoir décrété la mort d’un accord internationalement reconnu, les Américains ne pourraient reprocher à l’Iran ce retour de bâton.

–  En second lieu, la fin de l’accord sonnera le glas de toute possibilité d’entente et dès lors, il n’y aurait plus aucun obstacle à ce que l’Iran franchisse une nouvelle étape et mobilise les composantes irakienne, syrienne, libanaise et palestinienne de l’axe de la Résistance en vue d’un face-à-face total avec le camp américain.

nucléaire iranien 1 20180510

L’Iran a respecté scrupuleusement l’accord. D’ailleurs le secrétaire à la Défense James Mattis et le chef d’état-major interarmées, le général Joseph Dunford ont tous deux confirmé publiquement que l’Iran avait respecté ses engagements dans le cadre de l’accord susdit. De plus, James Mattis a récemment salué l’efficacité du système d’inspection de l’accord.

Pourquoi une décision aussi stupide ?

Trump sur les conseils de son entourage pro-sioniste veut barrer la route à l’Iran qu’il juge trop présent au Moyen-Orient, de punir cet État d’avoir sauvé la République Syrienne et in fine d’affaiblir l’Iran sur le plan économique et militaire.

Par ailleurs, il veut montrer qu’il est le maître du monde, il veut remettre la Russie à sa place sur le plan militaire  et la Chine en difficulté sur le plan commercial.

Cette décision a été poussée très fortement par Israël par des affirmations fausses que Netanyahou  a faites il y a une semaine au sujet du soit disant enrichissement de l’uranium pour la fabrication de la bombe atomique iranienne.

La lutte que mène Israël contre l’Iran, depuis des années, se poursuit sous deux aspects bien distincts : tenter de barrer la route au programme nucléaire iranien et empêcher en même temps Téhéran de soutenir les combattants qui se battent dans la bande de Gaza ainsi qu’en Syrie. C’est au niveau politique que les Israéliens ont mené une campagne d’intoxication contre l’Iran, une campagne dirigée par le Premier ministre israélien , le ministre   des Affaires militaire Avigdor Lieberman et les forces sécuritaires israéliennes.

Pour Israël, l’Iran empêche son expansion  en Syrie (annexion du Golan et de son pétrole) , rend très difficile la création d’un nouvel État Kurde allié d’Israël et  complique l’anéantissement des palestiniens en leur confisquant leurs terres et leurs maisons.

D’ailleurs le ministre israélien des Affaires militaire Avigdor Lieberman a déclaré qu’il allait à tout prix barrer la route à l’Iran en Syrie. Cette phrase peut-elle signifier qu’Israël entend entrer en guerre contre l’Iran en Syrie  avec l’appui des USA?

Un autre État jubile, c’est l’Arabie Saoudite qui se voit d’une part soulagée pour mener sa guerre d’extermination au Yémen bénéficiant d’un appui américain à un moment critique où la défaite devenait de plus en plus certaine. Mais aussi, une aubaine qui affaiblira son principal ennemi à terme.

La joie apparente de Riyad à l’annonce du retrait US ne pouvait pas non plus cacher une terrible épreuve que la soi-disant coalition saoudienne subit en ce moment au Yémen : le pion « Hadi » demanderait désormais à dialoguer avec Ansarallah au Pakistan . Autrement dit, accord nucléaire ou pas, l’Arabie de Ben Salmane a perdu la guerre au Yémen : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/yemen-pour-une-enorme-goutte-de-201679

La nouvelle stratégie US

Cette décision fait partie d’une stratégie militaire. En effet, les USA en  perte de vitesse dans plusieurs parties du monde : Asie, Afrique veulent réaffirmer leur domination du monde sous la loi étasunienne : « l’Amérique d’abord »

En Syrie, les victoires de l’armée syrienne et de ses alliés ont profondément agacé les USA et affaibli leurs positions à l’échelle mondiale. Après les bombardements foireux  du vendredi 13 au samedi 14 avril 2018 des USA, GB et France, Trump a reçu les dirigeants israéliens et saoudiens pour consolider un front anti Iran.

L’agression américaine a repris de la vigueur en allant bombarder, le 29 avril 2018, depuis la base illégale US à Al-Tanf en Syrie trois sites militaires syriens faisant de nombreux morts dont 11 iraniens. Ainsi, 9 missiles de type GBU-39 Small Diameter Bomb (SDB) de fabrication américaine, se sont abattus, dans la nuit du 29 au 30 avril, sur des positions de l’armée syrienne. Le GBU-39, une mini-bombe guidée par GPS pesant 110 kg   conçue par les États-Unis (cf : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gaza-la-bombinette-futee-gbu-39-50281).

Dans cette fuite en avant  vers l’embrasement du Proche-Orient. Les USA au mépris de toutes les valeurs, s’engage dans un affrontement frontal avec l’Iran et ses alliés (Russie,Chine).

Trump, passe à l’offensive sur tous les terrains :

  • En Syrie il fait appel aux forces de l’OTAN pour contenir l’armée syrienne qui lutte pour la libération totale de son pays des forces étrangères ( participation de plus en plus importante de militaires Français, Britannique, Hollandais, Allemands aux côtés des forces US dans la zone pleine de gaz et de pétrole entre l’Euphrate et la frontière Irakienne). Le nombre de bases US illégales est passé de 14 à 20, elles sont  dotées d’un armement de plus en plus sophistiqué et important
  • Au Yémen, les raids saoudiens contre le Yémen se poursuivent à la faveur d’un soutien technique et logistique de plus en plus fort qui est fourni par les Américains et les Israéliens. Et pourtant, la coalition pro-Riyad est plus que jamais fragilisée.

Alors que le Soudan menace de quitter la coalition et que le Maroc en a sorti ses avions de chasse, Riyad et Abou Dhabi se tournent vers les pays africains. Ainsi, quelques 10.000 mercenaires africains d’origine ougandaise et tchadienne devraient rallier la coalition. De plus les USA, ont envoyé très récemment des forces spéciales pour encadrer les saoudiens et des unité de pilotage de drones pour bombarder le Yemen, ce pays indépendant qui a le malheur de  posséder du pétrole  en abondance.( cf : http://www.presstv.com/DetailFr/2018/05/04/560592/Que-mijotent-les-commandos-US-au-Ymen-)

Rappelons que dans un reportage du 15 décembre 2015 la Radio-Télévision Suisse SRF a parlé de la guerre au Yémen comme « une des guerres les plus sanglantes du monde ». Jusqu’à présent, 6 000 personnes ont trouvé la mort, 28 000 ont été blessées et environ 17 millions de personnes souffrent de la faim et le sort des enfants est plus que préoccupant : « Un enfant de moins de 5 ans meurt au Yémen toutes les dix minutes de causes évitables. Au Yémen les troupes saoudiennes se livrent à un génocide de la population civile.

Bombes à fragmentation  fournis par les USA utilisées au Yémen tuants de nombreux civils                  https://reseauinternational.net/yemen-loccident-accuse-daide-au-genocide/

  • En Ukraine, les USA réarment et restructurent  une armée ukrainienne en plein désarroi et envoie des conseillers très spéciaux pour lutter contre la population du Dombass
  • En Europe, les USA se préparent à envoyer en Italie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas et probablement dans d’autres pays européen.  C’est ce qu’a annoncé le général Jack Weinstein, chef d’état-major adjoint de la U.S. Air Force, responsable des opérations nucléaires, en intervenant le 1er mai 2018 à un symposium de la U.S. Air Force Association à Washington devant un auditoire choisi d’officiers supérieurs et de représentants de l’industrie de guerre. ( cf : https://reseauinternational.net/paquet-bombe-nucleaire-en-provenance-des-usa/)

Ceci placera l’Europe en première ligne d’un affrontement avec la Russie !!!

la nouvelle bombe nucléaire américaine B61-12

 Conséquences : L’ERREUR du SIECLE !!

En claquant la porte d’un accord pluripartite international, Trump a signifié à la fois son mépris pour le droit international mais aussi pour ses partenaires européens.

Conséquences pour l’Europe :

Le plan auquel travaillaient ardemment la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne et qui consistait à exiger de l’Iran de renoncer à ses capacités balistiques, partie intégrante de sa défense nationale, n’a donc plus lieu d’être. Ainsi, Trump a signifié son mépris pour  l’Europe.

Or ce faisant, le président US a rendu service à l’Iran, en le préservant de futiles discussions sur un des piliers fondamentaux de la défense nationale iranienne qui est « non négociable ».

Conséquences pour le monde musulman :

En prenant cette décision Trump a cédé à l’Iran le monopole d’antiaméricanisme, au seuil de l’un des plus grands conflits qu’aient jamais connus les États-Unis et le monde musulman.

Conséquences pour la Corée du Nord :

Alors que les États Unis s’apprêtent à signer un accord avec la Corée du Nord qui devrait la dénucléariser, Mike Pompeo se trouvant aujourd’hui même à Pyongyang, Trump vient de révoquer un accord similaire signé par ses prédécesseurs avec l’Iran. Ce n’est pas un très bon début, car le mépris de Trump pour les accords bilatéraux va à l’encontre de la crédibilité de la signature des USA.

Pyongyang a avancé ses conditions dont celle d’une généralisation de la dénucléarisation sur la péninsule coréenne, signe que la méfiance est de mise en Corée du Nord, malgré les annonces de bonne intention et les échanges d’amabilités de part et d’autre.

Conséquences  géopolitiques :

Trump accélère la naissance d’un monde multipolaire en soudant encore un peu plus l’Iran, la Russie, la Chine et d’autres pays épris d’indépendance entre eux. Ce qui va à l’encontre de la domination US et du monde unipolaire que Trump veut maintenir à tous prix .

Trump n’est qu’un businessman qui veut faire des coups politiques sans voir à plus ou moins terme les conséquences. Il est devenu l’homme de paille de « l’Etat profond »  (Wall street + le complexe militaro-industriel)   qu’il voulait combattre. Il n’est pas fou, mais il est très dangereux : son arrogance est très mauvaise conseillère.

Les USA ne respectent RIEN. Ils imposent de plus en plus fortement par la terreur leur puissance pour défendre les intérêts de leur classe dirigeante, instituant ceci en loi universelle (pour le reste du monde).

L'IRAN  UNE  MENACE  POUR  LES  ETATS-UNIS

Regardez à quel point  ils  mettent  leur  pays près de nos bases militaires !!!

SEPH

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :