La dette odieuse de l’Afrique (Pambazuka)

Léonce Ndikumana s’emploie à dissiper deux « mythes », à savoir que l’Afrique coûterait cher aux pays développés, et que la corruption ferait partie de son ADN. En épluchant les données officielles, cet économiste de l’Université du Massachusetts à Amherst a calculé que des capitaux totalisant 735 milliards ont fui Continuer la lecture

Publicités
Publié le