Publicités
Cellule44 > Blog > Crise mondiale > Lorsque le mensonge règne en maître

Lorsque le mensonge règne en maître

 
 

Les attaques de la coalition occidentale se réalisent au moment où les experts internationaux de l’Organisation contre l’usage des armes chimiquess’apprêtaient à débarquer en Syrie pour y voir plus clair tant sur les armes chimiques supposément utilisées, que sur ceux qui en seraient les responsables.

« Pour éclairer ce qui s’est réellement passé à Douma, les dix experts envoyés par l’OIAC vont recueillir des témoignages et prélever des échantillons du sang des victimes sur les lieux de l’attaque.

Les échantillons vont apporter plus de clarté et peut-être même des pistes qui mènerontaux coupables. Les résultats finaux devraient arriver d’ici trois à quatre semaines, selon l’OIAC. »

La coalition occidentale n’a pas jugé bon d’attendre les résultats de cette enquête pas plus que l’autorisation du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour agir unilatéralement. Les peuples de l’Occident, qui applaudissent les actions criminelles de leurs dirigeants et qui font fi du droit international, ne peuvent être que le produit d’une manipulation et désinformation qui en font des « moutons » entièrement soumis à leur maître, le mensonge.

De pareils évènements ne sont pas sans nous rappeler cet autre grand mensonge qui a conduit les peuples de l’Occident à appuyer une guerre qui aura fait plus de trois millions de morts et d’autant de blessés en Irak. Les recherches sur les faits se font après que les décisions soient prises à leur sujet et non l’inverse. Tout devient alors une question de maquillage. Rien n’a changé à ce chapitre. Les journalistes, les metteurs en scène y jouent un rôle de premier plan. Ils sont payés pour dire et exécuter ce que le patron exige d’eux.

Ici, une confession à relire, celle de Colin Powell dont le mensonge  s’est imposé au plus crédible de l’Administration Bush.

Oscar Fortin

source:http://humanisme.blogspot.com

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :