Nicolas Sarkozy a été l’acteur majeur d’un « pacte de corruption » dont il devra répondre devant un tribunal, telle est la conclusion cinglante à laquelle sont parvenues les juges Patricia Simon et Claire Thépaut. Les deux magistrates du pôle financier ont signé, lundi 26 mars, l’ordonnance de renvoi en correctionnelle des trois protagonistes de l’affaire Azibert, du nom de cet ancien avocat général à la Cour de cassation. Outre ce haut magistrat, l’ancien président de la République devrait comparaître devant le tribunal aux côtés de son avocat et ami, Thierry Herzog.

Dans leur ordonnance, dont Le Monde a pu prendre connaissance, les deux juges détaillent minutieusement l’ensemble des charges pesant sur les trois hommes, et argumentent juridiquement chacune de leurs décisions. La plus spectaculaire consistant à renvoyer en correctionnelle un ancien chef de l’Etat pour « corruption » et « trafic d’influence », une première sous la Ve République.

En savoir plus sur

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/03/31/affaire-azibert-les-juges-evoquent-un-pacte-de-corruption-autour-de-sarkozy_5278977_1653578.html#rTTqM8z1w11BWrgE.99

Publicités

2 pensées sur “« Pacte de corruption » : l’accusation des juges contre Nicolas Sarkozy”

  1. Et BHL ???
    il est un peu « Trempé » quand même dans toutes les histoires bien planifiées concernant la Libye …
    Ah oui j’oubliais, sans doute est il « intouchable » …..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.