Ci-dessus : Affiche de campagne Adosolutions du candidat Alassane Ouattara en 2010. Image d’illustration.

Selon une enquête réalisée par Afrobaromètre de 2013 à 2017 environ 76% d’ivoiriens sont touchés aujourd’hui par le chômage.
Afrobaromètre est un réseau de recherche panafricain et non-partisan qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques, et d’autres questions connexes en Afrique.

Parmi ces 76% d’ivoiriens touchés par le chômage, on compte plus d’un Ivoirien sur deux (52%) qui n’ont pas d’emploi, mais qui n’en cherchent pas non plus.
Et un Ivoirien sur quatre (24%) qui n’a pas d’emploi en cherche, toujours selon Afrobaromètre qui répertorie seulement 17% d’Ivoiriens qui travaillent à plein temps, et 8% exerçant un emploi à temps partiel.

Par ailleurs, le secteur de l’agroforesterie emploie le plus grand nombre d’Ivoiriens, mais reste celui où la pauvreté vécue est la plus importante.

Ces données selon toujours l’enquête, sont à la fois cruciales et précieuses du fait qu’elles présentent une image fidèle de l’expérience et de l’opinion des citoyens sur l’état de l’emploi et leurs attentes de la part du gouvernement dans ce domaine.

« A la lecture de ces informations partagées par les citoyens, une réflexion doit permettre d’évaluer et de réorienter, si nécessaire, les politiques publiques en ce sens », préconise Afrobaromètre.
L’équipe d’Afrobaromètre en Côte d’Ivoire est dirigée par le CREFDI. Elle a déjà mené des enquêtes précédentes en Côte d’Ivoire en 2013 et 2014.
Pour sa présente enquête, elle a interviewé 1.200 adultes ivoiriens en décembre 2016-janvier 2017. Un échantillon de cette taille donne des résultats avec une marge d’erreur de +/-3% à un niveau de confiance de 95%.

Eric Lassale

Publicités

Laisser un commentaire