USA. Trump essaie de « neutraliser » la CIA

Le président Donald Trump vient de donner l’ordre à l’ultra secrète  et redoutable agence NGA (National Geospatial-Intelligence Agency [1]de lancer des « actions de neutralisation immédiates » contre la CIA. après que cette agence d’espionnage américaine ait fait irruption dans les communications cryptées des forces spéciales américaines opérant au Niger afin de les piéger dans une embuscade montée avec l’État Islamique (ISIS) dans le but de créer un « Trump Benghazi » similaire au « Benghazi d’Hillary Clinton » [2].

Cette opération vient au moment où l’acteur  Corey Feldman menace de révéler un vaste réseau pédophile aux États-Unis qui s’étend au cœur même de l’Amérique élitiste, faisant que la vie de cet acteur est gravement menacée. [3]

En effet, la National Geospatial-Intelligence Agency (appelée «Big Brother de la CIA ») est l’organisation de renseignement la plus puissante et la plus secrète en Amérique, et elle est aussi la mieux équipée pour réprimer la violence des manifestants qui tentent de déstabiliser le gouvernement américain. Le président Trump vient de charger la NGA de diriger le «jeu de guerre» massif GridEx IV, des 15-16 novembre, dans lequel la Maison Blanche a ordonné d’inclure les banques, Wall Street et toutes les compagnies de télécommunication. En effet, la NGA craint sérieusement une attaque menée par  les forces radicales qui prévoient de commencer un « assaut soutenu » contre toutes les grandes villes américaines à partir du 4 novembre.

Pour tenter de comprendre ces événements qui se produisent en Amérique aujourd’hui, , il faut d’abord comprendre pourquoi l’ancien président George H.W. Bush a vite fait de présenter des excuses à l’actrice hollywoodienne Heather Lind pour avoir abusé sexuellement d’elle de façon sadique lors d’une séance photo. Voici ce que Lind a raconté:

Quand j’ai eu la chance de rencontrer George W. Bush il y a quatre ans pour promouvoir une émission de télévision historique sur laquelle je travaillais, il m’a agressé sexuellement pendant que je posais pour une photo. Il ne m’a pas serré la main. Il m’a pincé les fesses alors qu’il était dans son  fauteuil roulant avec sa femme Barbara Bush à ses côtés. Et il m’a sorti une blague salace. Et puis, pendant que j’étais en train de me faire  photographier, il m’a encore touché. Le voyant, Barbara roula les yeux comme pour dire « pas encore ! ». Son garde de sécurité m’a dit que je n’aurais pas dû m’approcher de lui pour la photo.

 
L’ancien président George H.W. Bush (en fauteuil roulant)
agresse sexuellement la jeune actrice hollywoodienne
Heather Lind (au centre) à la vue de tout le monde

Pour son épouse Barbara et pour son garde de sécurité, ces perversions sexuelles du vicelard cacochyme Bush ne sont pas une surprise. En effet, ce vieux pervers est connu pour être un pédophile maléfique, qui, dans les années 1980, a dirigé  un réseau de chantage sexuel au sein du Congrès américain, connu sous le nom d ‘«Opération Brownstone», qui, plus tard, fut connu sous le nom de «The Finders» ou bien «The Franklin Coverup».

Le 29 juin 1989, le Washington Times a dévoilé cette affaire explosive en première page. Mais, très vite, la CIA a pu étouffer l’affaire, car les grands médias de propagande, qui sont aux ordres de celle-ci,  ne peuvent pas à dire la vérité à leur guise.

 
Hillary Clinton  avec Ed Buck

La façon dont la CIA a été capable de camoufler les vils crimes sexuels de l’ancien président Bush a été révélée de manière choquante en mai dernier, lorsque les forces loyales au président Trump publiaient une note secrète expliquant comment cette agence d’espionnage  « a des relations avec les journalistes de tous les principaux services de presse, journaux, nouvelles hebdomadaires et réseaux de télévision dans le pays » – et dont l’efficacité pour cacher la vérité ne peut être sous-estimée. Ainsi par exemple, ces médias ne parlent pas du tout du meurtre, en août 2017, d’un jeune homme noir prostitué découvert dans la maison hollywoodienne du premier donateur d’Hillary Clinton, le radical homosexuel, Ed Buck.

Avec les élites démocrates en Amérique sachant que le meurtre d’un jeune homme prostitué noir par Ed Buck ne serait pas étouffé par le président Trump, les médias de propagande américains sont passés en « surmultiplié » depuis août en exposant le vaste réseau de de pervers sexuels à Hollywood , dont la longue liste inclut Harvey Weinstein [4],, le célèbre donateur de Hillary Clinton, ainsi que le célèbre cinéaste James Toback,  de nombreux réalisateurs d’Amazon et le légendaire éditeur Leon Wieseltier.

NOTES

[1] La NGA est membre de la communauté du renseignement des États-Unis et placée sous l’autorité du directeur du renseignement national.

Son quartier général se situe sur la base militaire de Fort Belvoir à Springfield. Les chiffres exacts du budget alloué à la NGA sont tenus secrets pour des raisons de sécurité.

Le 9 août 2010, Letitia A. Long est nommée directrice de l’agence, devenant ainsi la première femme à diriger l’une des 16 agences gouvernementales de renseignement américaines, succédant au vice-amiral Robert B. Murrett, qui dirigeait la NGA depuis 2006.

La NGA a été crédité par la Maison-Blanche et les responsables militaires d’avoir fourni des informations essentielles à l’appui de l’opération Neptune Spear, le 2 mai 2011, dans laquelle les militaires américains ont attaqué le logement secret d’Oussama ben Laden à Abbottabad, au Pakistan, où il était tué au combat.

[2] LIBYE : Comment la France a tué le Guide libyen. Les e-mails d’Hillary Clinton apportent la réponse

Hillary Clinton, alors secrétaire d’État, n’aurait pas fait ce qu’elle aurait dû pour empêcher l’attaque, dans la nuit du 11 au 12 septembre 2012, d’un bâtiment diplomatique américain de Benghazi par des terroristes islamistes. Quatre Américains avaient été tués dans l’attentat : un ambassadeur, un fonctionnaire et deux contractuels de la CIA.

[3] Corey Feldman voulait dénoncer les pédophiles d’Hollywood. Prison et lavage de cerveau

[4] “Du bon côté de la barricade” : Quand BHL soutenait Weinstein qui défendait Polanski….

USA. Trump lance la guerre contre les pédophiles parmi les élites de Hollywood et de Washington

Marilyn Monroe et « ses juifs » de Hollywood

 

Source : https://numidia-liberum.blogspot.ch/2017/10/usa-trump-essaie-de-neutraliser-la-cia.html?m=1

Publicités