Publicités
Cellule44 > Blog > Corée du Nord > Derrière les portes closes : un haut diplomate nord-coréen arrive à Moscou pour des entretiens (VIDEO)

Derrière les portes closes : un haut diplomate nord-coréen arrive à Moscou pour des entretiens (VIDEO)

Les diplomates russes et nord-coréens se sont rencontrés à Moscou pour discuter de la crise de la péninsule coréenne. Moscou a réitéré sa volonté de travailler avec Pyongyang en vue d’une résolution pacifique de la crise, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères lors des pourparlers.

Oleg Burmistrov, ambassadeur extraordinaire de Russie, a rencontré Choe Son-hui, directeur général du Ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord en Russie, dans la capitale russe vendredi. Ils se sont rencontrés à huis clos.

Les fonctionnaires ont échangé des vues sur la situation actuelle dans la péninsule coréenne et dans le nord-est de l’Asie « , a déclaré le ministère.

Selon le ministère, la Russie est prête à mobiliser ses efforts et à «trouver des moyens de résoudre les problèmes existant dans la région par des moyens pacifiques, politiques et diplomatiques».

Moscou a encore une fois déclaré qu’il fallait mettre en œuvre le plan «double gel», qu’il a préconisé avec la Chine. Selon ce plan, Pyongyang suspendrait ses essais de missiles nucléaires et balistiques en échange d’un arrêt des exercices militaires conjoints américains et sud-coréens. Cependant, les États-Unis ont rejeté cette proposition à plusieurs reprises.

Les discussions ont duré près de cinq heures, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

Commentant la question la veille de la rencontre, Heather Nauert, porte-parole du Département d’Etat américain, a déclaré que Washington « ne peut pas voir cela comme une mauvaise chose ».

« La diplomatie est notre approche privilégiée. Si la Russie peut réussir à faire en sorte que la Corée du Nord s’oriente dans une meilleure direction, nous en serions certainement enchantés « , a-t- elle déclaré aux journalistes jeudi.

Les négociations de Moscou ont lieu alors que la Corée du Nord et les États-Unis continuent d’échanger des piques, se menaçant de réponses militaires.

Dans une de ses dernières déclarations sur la crise, le président américain Donald Trump disait que Washington était prêt à frapper la Corée du Nord si nécessaire avec des conséquences « dévastatrices » pour le pays.

Dimanche, la Corée du Nord a publié une mise en scène vidéo dans laquelle un missile «détruisait» des avions américains B-1B et F-35, tandis qu’un sous-marin ciblait le porte-avions américain Carl Vinson.

La Russie et la Chine tentent d’atténuer les tensions entre les deux États, en appelant au dialogue et en déclarant que les options militaires devraient être exclues. Ils ont longtemps insisté pour un plan de «double gel», dans lequel Pyongyang suspend ses tests de missiles nucléaires et balistiques en échange d’un arrêt des exercices militaires conjoints entre les États-Unis et la Corée du Sud. Malheureusement, les États-Unis ont rejeté la proposition.

Source : https://www.rt.com/news/405007-north-korea-russia-meeting/

Photo: Image tirée d’une vidéo montrant des membres de la délégation nord-coréenne qui sont arrivés pour des pourparlers à Moscou le 29 septembre 2017 / RT

Traduction : Avic – Réseau International

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :