Une leçon d’économie pour la Chine et la Russie

A yuan banknote is displayed next to a U.S. dollar banknote (back) for the photographer at a money changer inside the Taoyuan International Airport March 18, 2010. China faces important negotiations over its exchange rate in coming weeks, the U.S. ambassador to China said on Thursday, adding that it was not just the United States that wanted action on the Chinese yuan. REUTERS/Nicky Loh (TAIWAN - Tags: BUSINESS)

Par Paul Craig Roberts

Y a-t-il quelqu’un dans le gouvernement de Trump qui ne soit pas un imbécile ?
Après des années d’interminables menaces militaires contre la Russie (rappelez-vous que le directeur adjoint de la CIA, Mike Morell, avait déclaré à la télévision au Charlie Rose Show que les États-Unis devraient commencer à tuer des Russes pour leur délivrer un message, et le chef d’état-major de l’Armée, Mark Milley, menaçait: « Nous vous battrons plus sévèrement que vous ne l’avez jamais été auparavant « ), le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin menace maintenant la Chine. Si la Chine ne respecte pas les nouvelles sanctions de Washington contre la Corée du Nord, Mnuchin a déclaré que les États-Unis «leur [la Chine] imposeraient des sanctions supplémentaires et les empêcheraient d’accéder au système du dollar international et américain».

Voici le gouvernement américain ruiné, avec ses 20 billions de dollars de dettes publiques, devant imprimer de l’argent pour acheter ses propres obligations, qui menace la deuxième économie mondiale, une économie plus grande que l’économie américaine en termes de parité de pouvoir d’achat.
Prenez un moment pour réfléchir à la menace de Mnuchin contre la Chine. Combien d’entreprises américaines sont localisées en Chine? Ce n’est pas seulement Apple et Nike. Les sanctions contre la Chine signifient-elles que les entreprises américaines ne pourraient pas vendre leurs produits fabriqués en Chine aux États-Unis ou ailleurs en dehors de la Chine? Pensez-vous que les grandes sociétés mondiales américaines défendraient cela?

Et si la Chine répondait en nationalisant toutes les usines américaines et toutes les banques appartenant à l’Occident en Chine et à Hong Kong?
Mnuchin est comme cette imbécile de Nikki Haley. Il ne sait pas qui il menace.
Considérons la menace de Mnuchin d’exclure la Chine du système du dollar international. Rien ne pourrait nuire davantage aux États-Unis et meilleur pour la Chine. Une gigantesque quantité de transactions économiques sortirait simplement du système dollar, réduisant ainsi sa portée et son importance. Plus important encore, les gouvernements chinois et russes se rendraient enfin clairement compte que faire partie du système dollar est un immense fardeau sans aucun avantage. La Russie et la Chine, il y a quelques années, ont créé leur propre système. Faire partie du système de Washington lui permet simplement de faire des menaces et d’imposer des sanctions.

La raison pour laquelle la Russie et la Chine sont aveugles à cela, c’est qu’ils envoyaient naïvement des étudiants aux États-Unis pour étudier l’économie. Ces étudiants sont revenus avec le cerveau complètement lavé avec l’économie néolibérale, une économie de pacotille, «junk economics» selon l’expression de Michael Hudson. Cette vision américaine de l’économie fait que les économistes russes et chinois sont de facto des larbins américains. Ils défendent des politiques qui servent Washington au lieu de servir leurs propres pays.

Si la Chine et la Russie veulent être des pays souverains, ils doivent prier pour que l’imbécile Mnuchin les coupe du système du dollar qui les exploite. Alors la Russie et la Chine devront mettre en place leur propre système et apprendre l’économie réelle au lieu de la propagande posée comme science économique qui sert l’intérêt de Washington.

Source : http://www.paulcraigroberts.org/2017/09/13/economic-lesson-china-russia/

Photo: le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin
Traduction : Avic – Réseau International

Publicités