© AFP 2017 Menahem Kahana

Des fouilles menées dans le nord d’Israël ont permis de découvrir des vestiges romains de l’ancien village de pêcheurs de Bethsaïda, mentionné dans le Nouveau Testament. Selon les Évangiles, le site pourrait être considéré comme le lieu de naissance de trois des 12 apôtres du Christ.

Des archéologues israéliens et américains pensent avoir trouvé le site de naissance ou de résidence des apôtres André, Pierre et Philippe, compagnons de Jésus, sur les bords du lac de Tibériade, dans le nord d’Israël, annonce le quotidien israélien Haaretz.Il s’agit de la ville romaine de Julias. Selon l’historien romain Flavius Josèphe, la ville a été construite vers l’an 30 sur les ruines de Bethsaïde, un village de pêcheurs sur les bords du lac de Tibériade où, selon les Évangiles, Pierre, son frère André et Philippe, trois des 12 apôtres, sont nés ou vivaient.

«Nous avons mis au jour des fragments de poterie, des pièces de monnaie, ainsi que les vestiges d’un bain public, ce qui tend à prouver qu’il ne s’agissait pas d’un petit village mais d’une localité pouvant correspondre à Julias», indique Mordehaï Aviam, du Kinneret College, Institut universitaire du lac de Tibériade.

Et d’ajouter: «Sur la base de ces découvertes, nous pensons que ce site a de fortes chances d’être situé à l’emplacement de Bethsaïde.»

Mordehaï Aviam a exprimé l’espoir, comme l’indique l’AFP, que de nouvelles fouilles permettent de remonter dans le temps et d’atteindre le niveau de la période juive pour confirmer ses présomptions.

Le site ne sera pas ouvert dans l’immédiat au public, a-t-il dit.

Source : https://fr.sputniknews.com/societe/201708081032571654-apotres-village-decouverte-israel/

Publicités

Une pensée sur “Le village des apôtres Pierre, André et Philippe semble avoir été retrouvé en Israël”

  1. Je ne doute pas du sérieux de ces fouilles archéologiques faites sous la direction de sionistes israéliens, qui ne cherchent qu’à justifier leur spoliation de la Palestine, terre des cananéens millions d’années avant la visite en tant que réfugier du patriarche Abraham, originaire de la Chaldée en Irak, et beaucoup plus tard, ces mêmes cananéens virent l’arrivée chez eux, d’ envahisseurs brutaux, sanguinaires commandés par Josué depuis le Sinaï, où ils s’séjournèrent après leur fuite d’Egypte en tant qu’immigrés juifs plus désirables chez le pharaon. Descendant de Jacob, après la mort de Moïse qui n’approuvait pas cette invasion colonialiste contre un peuple passif dans sa terre, même s’il y avait en l’air cette promesse de Dieu qu’elle serait leur patrie. Cela est un préalable historique anti sioniste. Quant à l’époque de Jésus de Nazareth, beaucoup plus tard, et retrouver les lieux de vie, où les biographes de Jésus vécurent, ne peut qu’ajouter un plus à la chrétienté tourmentée dans ses débuts par le judaïsme sectaire et exclusif, contre tout ce qui pourrait le remplacer, car la préférence divine lui a échappée en faveur du nouveau Messie, Jésus de Nazareth. Il serait mieux d’aller retrouver les preuves archéologiques de la présence des Cananéens, pour leur donner le droit sur la Palestine, toute la Palestine habitée de musulmans, de juifs et de chrétiens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.