La guerre civile a déjà éclaté en Arabie Saoudite

À Bahreïn, plusieurs habitants de Sitra sont descendus dans la rue afin d’exprimer leur solidarité avec les habitants du district d’al-Awamiyah, en Arabie Saoudite.

Ce vendredi 4 août au soir, une manifestation pacifique s’est déroulée dans la ville bahreïnie de Sitra, en soutien aux habitants d’al-Awamiyah qui sont victimes de la répression des militaires saoudiens.

La manifestation avait pour mot d’ordre « al-Awamiyah ne cédera pas ! » et les participants ont rendu hommage à la résistance des habitants de cette région saoudienne face au nettoyage ethnique.

Lors de cette même manifestation, les Bahreïnis ont souligné qu’ils poursuivraient ce mouvement jusqu’à ce que les objectifs de leur révolution soient atteints.

Des manifestations similaires ont eu lieu le même soir dans d’autres régions de Bahreïn où les manifestants ont rappelé leur soutien au cheikh Issa Qassem, éminent dignitaire religieux bahreïni, assigné à sa résidence par les forces du régime.

Al-Awamiyah, où les Bahreïnis se rassemblent, de temps en temps, est une localité de la région de Qatif, dans la province orientale d’ach-Charqiya, en Arabie Saoudite.

Cette région est, depuis trois mois, le théâtre d’une guerre civile, déclenchée par les militaires saoudiens contre les habitants sans défense.

Ce conflit a, jusqu’ici, coûté la vie à 26 civils, dont des enfants, et a causé d’importantes dommages à cette région majoritairement chiite.

Une ambiance macabre règne à al-Awamiyah où est mise en place une zone de circulation restreinte : plusieurs snipers sont déployés sur les toits, les responsables saoudiens ne permettent pas la récupération des cadavres éparpillés dans les rues et les pompiers et les ambulances sont interdits de s’occuper des habitants.

Malgré l’impossibilité de tout accès des médias à ce district, certains internautes ont fait circuler, sur les réseaux sociaux, des images montrant les dégâts, causés par les assauts des militaires saoudiens.

Il y a un mois, les forces spéciales des Al-Saoud ont fait irruption dans al-Awamiyah et fait évacuer les gens de leurs maisons, sous prétexte d’un projet de construction. Plusieurs personnes ont été tuées et d’autres sont restées privées de toit. Le ministère saoudien des Affaires sociales n’a même pas accordé l’autorisation nécessaire aux ONG caritatives pour qu’elles puissent implanter des camps de déplacés, destinés à accueillir des habitants d’al-Awamiyah.

La localité chiite d’al-Awamiyah est, depuis six ans, le théâtre des manifestations pacifiques qui réclament la fin des politiques répressives du régime saoudien à l’encontre des chiites.

Les autorités de cette monarchie pétrolière sont régulièrement dans le viseur des ONG internationales de défense des droits de l’Homme.

source:http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i42624-la_guerre_civile_a_déjà_éclaté_en_arabie_saoudite

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :