le Coran des origines : le Prof. Luxenberg est-il fiable ?  A chacun de juger. Voici le livre en pdf du Prof. Christoph Luxenberg, « The Syro-Aramaic Reading of the Koran » : http://www.aramaic-dem.org/English/Hi…

— Une lecture araméenne du Coran confirmée par le turc —

Christoph Luxenberg avait raison. En l’an 2000, ce chercheur allemand avait fait paraître un livre au titre clair et parlant, Lecture syro-araméenne du Coran. Contribution au déchiffrement de la langue du Coran [1]. Il s’agissait en effet d’apporter des lumières à quelques passages coraniques parmi les centaines qui sont obscurs ou même incompréhensibles. Sur la base de sa connaissance parfaite du syriaque (c’est-à-dire de l’araméen de l’ouest), il s’était rendu compte des solutions quelquefois offertes par une lecture « syro-araméenne » de ces impasses. Historiquement, l’hypothèse répond au fait que le syro-araméen forma la langue dominante du Proche et Moyen-Orient jusqu’à ce que l’Islam impose son arabe. Qu’est-ce à dire ?

On ne possède plus de textes coraniques antérieurs au 9e siècle (et les quelques fragments datant du 8e siècle sont en tout cas non accessibles à l’étude), mais on sait que les copies du 7e siècle ne portaient ni voyelles ni signes diacritiques permettant de distinguer certaines consonnes entre elles. En fait, les signes diacritiques essentiels existaient déjà à l’époque de Muhammad mais ils n’ont pas été utilisés sur les feuillets que ‛Umar puis ‛Uthman ont trouvés plus tard puis rassemblés en vue d’établir un « Coran ».

On le sait par ailleurs, ces feuillets très divers étaient à l’origine de simples préparations faites par le « prédicateur » nazaréen des Arabes Qoréchites, ou de rapides mises par écrit de ce qu’il venait de dire : pour se relire lui-même, il n’avait pas besoin d’être minutieux. Si l’on se place face au texte réduit à ses seules consonnes nues (c’est-à-dire face à leur pur « ductus » tel qu’il apparaît sur les quelques fragments anciens publiés), il est possible de lire certains mots selon une autre « orthographe », avec des résultats plus ou moins évidents.

L’idée de Luxenberg était de relire certains passages « obscurs » sur la base de ces consonnes nues non seulement en fonction des possibilités offertes par l’arabe classique (tel qu’il est enseigné aujourd’hui) mais aussi de celles de la langue syriaque.

Parmi les exemples donnés, le plus simple est celui-ci : au lieu de lire “ceux qui blasphèment (lahada) Nos signes ne Nous sont pas cachés”, il vaut mieux lire : “Ceux qui se moquent de Nos signes ne Nous sont pas cachés” (s.41,40 – Luxenberg, p.92) : le verbe syro-araméen ljez correspondant avec un autre diacritisme à l’arabe l-h-d- est évidemment à préférer.

L’exemple qui nous intéresse est autrement plus important (Luxenberg, p. 102-121). Il se situe dans la sourate Maryam, où est question d’abord de l’Annonciation à Marie (c’est-à-dire de l’annonce faite par l’ange Gabriel, qui fut le début de la vie de Jésus en elle), puis de son enfantement. Ce contexte est polémique car il veut répondre aux calomnies traitant Maryam de prostituée, ce à quoi deux versets font allusion : “Elle dit : Comment aurais-je un fils alors qu’aucun homme ne m’a touchée et que je ne suis pas une prostituée ?” (s.19,20) et: “Ils [la famille] dirent : Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse ; sœur d’Aaron[2], ton père n’était pas un homme de mal ni ta mère une prostituée” (s.19,27-28).

La suite ici : http://www.lemessieetsonprophete.com/…

Publicités

Une pensée sur “La Vérité sur le CORAN qui stupéfie les Musulmans : la vraie origine de l’islam”

  1. Notre religion musulmane nous affirme que c’est bien Allah qui crée les cieux et la terre, et qu’il a fait descendre l’eau permettant les récoltes, la navigation, et les fleuves et les rivières, et dans le ciel il a fait apparaitre dans la nuit la lune et les étoiles lointaines, et durant le jour le soleil et la lune pleine par double quinzaine de jours. Allah a aussi répondu à nous tous, toutes nos questions, et donné à l’homme tout ce dont l’homme a besoin sans aucune limite, et renier cela ne verse qu’à la mécréance. Ainsi à la conscience des masses humaines, Allah dit que tout cela est pour vous, pour tous les descendants d’Adam et Eve. Dans tout cela, que sont devenus les arabes, même les techniques agricoles développées par eux semblent étrangères aujourd’hui chez eux, puisqu’ils n’arrivent même pas à s’auto suffire en simple pain. De plus pendant que les autres peuples ont fait l’inventaire de ce que contient le sous-sol de la terre, et commencèrent à en extraire le gaz, le liquide et le solide des ses gisements sous le regard médusé, étonné des arabes, pendant que leurs pseudo-imams et savants insistent à interdire et le dessin et la photographie. La conquête des mers et des océans par des bateaux de plus en plus grands, par des bâtiments de guerre de plus en plus redoubles, par des sous-marins explorant le fond de ces étendues d’eau à l’échelle du globe, devenant un moyen de dissuasion autour des entités territoriales arabes qui ne construisirent rien de semblable pour contrecarrer cette dissuasion occidentale, au contraire elles étaient étonnées et fascinées de ces exploits étrangers. Aussi, il nous faut nous poser la question, qui sommes-nous dans cette humanité globale, où sommes nous par rapport à notre islam, est-il la cause de notre retard sur les autres peuples, particulièrement les occidentaux, sommes nous capables de le défendre jusqu’au bout, puisqu’ils s’attèlent à nous faire disparaitre de la surface de la terre, parce que musulmans. A remettre en question l’authenticité de notre Coran, la révélation exclusive faite à Mohamed S3WSLM, consignée dans ce livre saint pour les musulmans, que certains détracteurs orientalistes, allemands et autres tentent d’installer le doute, par leurs pseudos études philologiques sur les différentes façons d’écrire la langue arabe, sans signes distinctifs de lettres identiques, alors que l’apprentissage par cœur, parallèlement à ce qui était dans le même temps gravé sur des supports nombreux et variés. En fait il y a certaines informations sur l’océanographie, le fond des mers, la salinité des mers, sur la matière, sur l’atome comme ordre de grandeur, sur l’histoire passée de l’humanité, qu’aucun livre sacré antérieur n’a mentionné, ce qui renforce la certitude qu’il n’y a pas eu plagiat comme le prétendent ces mêmes chercheurs occidentaux, qui cherchent dans l’absence de preuve de leurs postulats. Ce qui veut dire que les arabes et les musulmans ont eu un don d’Allah, les avantageant sur le reste de l’humanité, et avec ça ils n’ont pas pu exploiter cet avantage d’une manière permanente. Ces richesses qu’Allah leur a accordé dans les géographie où ils se trouvent, en plus profité de la révélation transmise à Mohamed S3WSLM sanctionnée dans le livre saint de l’islam, le Coran, leur indiquant ce qu’ils doivent accorder à Allah, et ce qu’ils peuvent garder pour eux-mêmes, en analyser le contenu par des méthodes scientifiques, laissant les fétichistes, les idolâtres, les charlatans et les mythologues dans leur univers irrationnel, les privant des mathématiques, de la chimie, de la physique, de la médecine, de l’astrologie, de la sociologie, que les savants musulmans ont développé par des inventions retenues dans des traités que les occidentaux à la fin du Moyen-Age ont plagié, et volé la propriété intellectuel, sans même mentionner leurs auteurs. Pour nous tromper, l’on inventa ‘héritage de a Grèce antique, alors que chacun sait, lorsqu’on s’imagine un univers mythologique, l’on ne peut jamais être rationnel. Nos prédécesseurs qui ont appliqué l’islam à la lettre pour corriger leur façon de vivre d’avant l’islam, leur a permis de construire une civilisation arabo-musulmane des plus brillante que l’humanité n’a connue. Le défaut est que nous nous sommes peu-à-peu mis à le lire sans conscience, et parcourant ces versets comme des sourds et des aveugles. Pourquoi ces vagues consécutives de misères, de famines, d’épidémies frappent-elles les peuples arabes et musulmans juste aujourd’hui, alors que le prophète Mohamed S3WSLM avait prié Allah d’épargner la nation musulmane de ces fléaux, comme la famine, de la préserver de l’agression des autres nations ; ou de lui éviter la tentation d’agresser les autres nations. Mais lorsque les puissances occidentales, la Couronne Britannique en tête, l’Empire français, le royaume belge, le royaume d’Espagne, le Portugal ont ensemble occupé par la force, l’Afrique noire et l’Asie pour les plonger dans l’obscurantisme le plus total, nous priver de leur contacte, nous encercler en quelque sorte, sous notre regard passif, et ainsi ils purent s’enrichir en nous rendant plus pauvre, nous enfermer dans notre monde dominé par les ottomans qui se mirent à interdire le livre, la lecture, l’imprimerie. Peu-à-peu, nous n’avions de possibilité que d’exporter des matières premières brutes sans que nous puissions les transformer chez nous pour nous et pour l’exportation. De plus nos infrastructures stagnèrent, nos villes tombèrent en ruine sous nos yeux absents, nos universités s’appauvrirent de tous contenus scientifiques, et elles n’étaient autorisées à être reconstruites qu’à condition qu’elles soient noyautées par des postulats venimeux, par des agents jésuites, par des fronts-maçons mécréants, par des diables en personnes, de manière qu’elles soient plus profitables aux ennemis de l’islam, qu’à l’islam et aux musulmans eux-mêmes. Les hydrocarbures puisés des sous-sols arabes par des compétences non arabes, puisque ce sont elles qui les ont découvertes, sans que les arabes n’y attachent de l’importance, puisqu’ils étaient plutôt préoccupés par tel hadîth, s’il était authentique ou fabriqué après coup, ou bien qu’elle famille possède le droit  »divin » de régner, alors qu’elle prétend être la gardienne du royaume et des lieux saints de l’islam, est-ce les hachémites ou les autres familles tribales arabes, les ibn el Saoud. Les coups répétés des occidentaux sur la nation musulmane sont parvenus à la mettre dans un état d’inconscience, dans une étape de décadence sociale, économique et culturelle. Allah n’a t-il pas mit en garde les musulmans des forces mécréantes dans le monde, leur disant de ne jamais abandonner leurs moyens de se défendre, car ces mécréants s’intéressent à les détruire tout simplement. Ainsi misères, maladies, raretés et chertés pour tous les indispensables pour survivre, chaumages aussi ; qui en sont les responsables, d’où proviennent les causes. C’est bien le système de production capitaliste des Etats-Unis que ces derniers veulent imposer à l’échelle mondiale qui en est la cause, avec la prétention américaine qu’il n’y a pas mieux pour toute l’humanité. La réponse serait, gardez votre système chez vous, puisque vous le trouvez meilleurs, avec ses faillites, ses dépôts de bilans, ses suicides, avec ses sans emploi, ses familles disloquées, ses familles recomposées, avec ses adorateurs du dollar comme seul Dieu sur terre ; et laissez nous tranquille avec notre système de production traditionnel, encore faut-il avoir les moyens de s’opposer à cette invasion imposée pour une puissance qui s’imagine être le propriétaire des biens du monde, que les populations des pays du tiers-monde n’en sont que les gardiens, le libre échange donc à l’avantage du plus fort, l’échanges sauvages permettant le transfère du capital de la périphérie tiers-monde, vers le centre capitaliste occidental, et états-uniens à l’échelle mondial qui doit être imposé de gré ou de force. Les raisons de la première et seconde guerre mondiales sont capitalistes, puisqu’il s’agissait pour les pays occidentaux, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Etats-Unis de rivaliser entre eux pour s’accaparer ces richesses en matières premières répandues dans le monde, principalement dans des territoires où les peuples du tiers monde qui y vivent n’ont pas les moyens de se défendre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.