Côte d’Ivoire: CPI, «liberté sous condition» ou «résidence surveillée», Gbagbo fixé mercredi prochain

 

Côte d’Ivoire: CPI, «liberté sous condition» ou «résidence surveillée», Gbagbo fixé mercredi prochain

Gbagbo à La Haye (ph KOACI)

© koaci.com – Vendredi 14 Juillet 2017 –La Chambre d’appel de la CPI rendra le 19 juillet 2017 son jugement relatif à l’appel à l’encontre de la décision sur la mise en liberté sous condition ou assigné Laurent Gbagboen résidence surveillée.

« Le 19 juillet 2017 à 16h30 (heure locale de La Haye), la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) rendra son jugement relatif à l’appel de la Défense contre la Décision sur la détention de M. Gbagbo de la Chambre de première instance I du 10 mars 2017. Le jugement sera prononcé lors d’une audience publique tenue au siège de la CPI à La Haye, Pays-Bas », a indiqué une note de la Cour Pénale Internationale (CPI) dont copie a été transmise ce vendredi à KOACI.

Le 10 mars dernier, la Chambre de première instance I a décidé du maintien en détention de M. Gbagbo. La Défense a fait appel de cette décision dix jours plus tard.

Pour la première fois les avocats de la Côte d’Ivoire ont évoqué lors d’un entretien accordé à un confrère la possibilité d’une liberté provisoire de l’ex chef d’Etat mais, il devrait être selon elle, assigné en résidence surveillée en »Europe.

Le procès conjoint de Laurent Gbagbo et son bras droit Charles Blé Goudé se tient à La Haye depuis le 28 janvier 2016.

Les deux prévenus sont accusés par la CPI, de quatre charges de crimes contre l’humanité que constituent le meurtre, le viol, les autres actes inhumains ou – à titre subsidiaire – la tentative de meurtre, et la persécution perpétrés dans le contexte des violences post-électorales en Côte d’Ivoire.

Donatien Kautcha, Abidjan

source: http://koaci.com/cote-divoire-liberte-sous-condition-residence-surveillee-gbagbo-situe-mercredi-prochain-111144.html

 

« J’ai deux amis dans ma vie : un a été crucifié sur une croix il y a plus de deux milles ans et l’autre est emprisonné injustement à la CPI. Je ne les ai jamais vu ni l’un ni l’autre, mais je sais qu’ils sont de retour ! »

Philippe Ehua

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :