Affaire Grégory : le juge Jean-Michel Lambert retrouvé mort

Le juge Lambert ici en Seine-et-Marne en janvier 2015. LP

Selon nos informations, le premier juge d’instruction en charge de l’affaire Grégory a été retrouvé mort dans la Sarthe ce mardi soir.
Un nouveau drame dans cette affaire maudite. Selon nos informations, le juge Jean-Michel Lambert, célèbre pour avoir piloté l’enquête sur l’assassinat du petit Grégory, est décédé ce mardi soir à son domicile près du Mans (Sarthe). De sources concordantes, on indique que sa mort pourrait être consécutive à un suicide. A 19h11, une voisine de l’ancien juge d’instruction a alerté la police. Les secours ont découvert son corps inanimé avec un sac en plastique sur la tête. Jean-Michel Lambert était âgé de 65 ans.

LIRE AUSSI
> L’affaire du petit Grégory, trois décennies de mystères et de rebondissements

Le magistrat avait été critiqué à l’époque pour sa conduite des investigations. Son décès intervient alors que l’enquête vient de connaître une brutale accélération 32 ans après les faits avec la récente mise en examen de trois personnes. Le corps de Grégory Villemin avait été découvert pieds et mains liés dans les eaux de la Vologne (Vosges) le 16 octobre 1984.

En 1993 au procès de Jean-Marie Villemin à Dijon. 

Jean-Michel Lambert, premier juge d’instruction de l’affaire Grégory, a été longtemps critiqué pour son traitement de cette affaire. Il a 32 ans lorsqu’il est chargé de ce dossier. On le dira à l’époque «happé par la pression médiatique». Il sera dessaisi de l’affaire en 1986 au profit du juge Maurice Simon. De 1988 à 2003, il a été juge d’instance à Bourg-en-Bresse (Ain) puis jusqu’en 2014 vice-président du TGI du Mans (Sarthe).

Me Thierry Moser, avocat des parents de Grégory : «Je suis dans la plus grande tristesse et l’affliction»

Joint par Le Parisien/Aujourd’hui en France, le conseil historique de Christine et Jean-Marie Villemin a réagi après le décès du juge Lambert : «Je pense surtout à ses enfants. C’est une tragédie insupportable. Je ne dirais pas un mot sur le dossier et sur l’affaire qu’il a eus à traiter à l’époque. Ce serait déplacé ce soir.»

Source :  leparisien.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités