La chute des taux d’intérêt a un énorme pouvoir. Comme ancienne actuaire, je suis bien consciente de la grande puissance des taux d’intérêt. Mais beaucoup de gens ne connaissent pas ce pouvoir, y compris, je soupçonne, certaines personnes prenant les décisions actuelles et qui veulent augmenter les taux d’intérêt. Des personnes des mêmes cercles veulent vendre des titres maintenant détenus par la Réserve fédérale et par d’autres banques centrales. Cela augmenterait davantage les taux d’intérêt. Avec des taux d’intérêt élevés, en pratique, rien de ce qui est acheté à l’aide du crédit n’est abordable. C’est effrayant.

Un autre groupe de personnes qui ne comprend pas le pouvoir des taux d’intérêt est le groupe qui a monté l’histoire du Peak Oil. À mon avis, l’histoirdes ressources finies, y compris le pétrole, est vraie. Mais la façon dont le problème se manifeste est tout à fait différente de ce que les adeptes du Peak Oil avaient imaginé parce que l’économie est beaucoup plus complexe que ce que le modèle Hubbert suppose. Un des principaux éléments écartés du modèle d’Hubbert est l’impact de l’évolution des taux d’intérêt. Lorsque ceux-ci diminuent, cela permet d’augmenter les prix du pétrole, ce qui favorise une augmentation de la production. Cela décale la crise du Peak Oil, mais cela aggrave la crise ultime.On peut s’attendre à ce que la nouvelle crise soit un Peak Economyplutôt qu’un Peak Oil. Le Peak Economy est susceptible d’avoir une forme bien différente de celle du Peak Oil – un ralentissement beaucoup plus net. Il est susceptible d’affecter de nombreux aspects de l’économie à la fois. Le système financier sera particulièrement touché. Nous aurons des surproductions de tous les produits énergétiques, car aucun d’eux ne sera abordable pour les consommateurs à un prix rentable pour les producteurs. Le réseau électrique est susceptible de tomber en panne au même moment que les autres parties du système.

Pour en savoir plus 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.