ANTISÉMITISME EN ALLEMAGNE  


ANTISÉMITISME EN ALLEMAGNE

Par Josué Michels – Le 11 avril 2017

« L’antisémitisme est de nouveau socialement acceptable ; Les inhibitions sont tombées.»

En Allemagne, « l’antisémitisme devient socialement acceptable », a déclaré  Levi Salomon, président du Forum Juif pour la Démocratie et l’Antisémitisme, le 3 avril, dans un entretien avec le quotidien allemand Tagesspiegel.

Ses commentaires sont venus après des rapports dans les médias d’un jeune garçon juif de 14 ans qui a été attaqué par ses camarades de classe dans une école de Berlin, le mois dernier.

Levi Salomon a raconté le conseil que son grand-père lui avait donné avant sa mort : « Ne montrez jamais que vous êtes Juif en public ».  Bien que le point de vue de son grand-père ait été façonné par un passé cruel, c’est la réalité encore aujourd’hui.

« De tels incidents sont de plus en plus fréquents, pas seulement à Berlin.  Il est urgent que le gouvernement fédéral mette en place un commissaire à l’antisémitisme, une mesure que les organisations et les communautés exigent depuis longtemps, surtout dans un moment où l’antisémitisme devient socialement acceptable, » a déclaré Levi Salomon à Tagesspiegel.

L’année dernière, le centre d’information et de recherche non-gouvernemental sur l’antisémitisme à Berlin a signalé 470 cas d’antisémitisme à Berlin seulement.  Dix-sept d’entre eux incluaient des attaques physiques.  Dans le cas du jeune garçon juif de 14 ans, les attaquants étaient des enfants arabes et turcs.

Selon une étude de 2010, l’antisémitisme en Allemagne est plus répandu chez les adolescents arabes et turcs que chez les jeunes sans antécédent migratoire.  Les médias allemands représentent encore largement l’antisémitisme comme un problème principalement chez les étudiants musulmans.  Mais, est-ce toujours le cas ?  Dans une entrevue avec Frankfurter Allgemeine, directeur du projet, « École sans Racisme – École avec Courage », Sanem Kleff a déclaré :

« Il y a aussi une attitude antisémite en Allemagne qui provient de l’idéologie nazie indescriptible qui est encore partiellement répandue.

  Il existe des jeunes orientés vers la droite dans la majorité de la société qui offensent les camarades de classe avec des déclarations discriminatoires.

  En revanche, les enfants ayant des antécédents migratoires font de même, surtout s’ils appartiennent à une famille ayant une relation biographique islamique et politique avec le Moyen-Orient en tant que région.  Ensuite, l’Israël politique est un problème majeur. »

Bild a rapporté que 2016 a atteint un autre « nouveau record triste » dans les infractions antisémites.  Que ce soit chez les allemands ou les musulmans, la prochaine génération est de plus en plus hostile.  Bien que les politiciens allemands et la majorité de la population favorisent une Allemagne juive, la tendance tourne contre eux.

« L’histoire montre que l’antisémitisme est une mesure des tensions mondiales », a écrit Brad Macdonald.

« Pendant des siècles, l’antisémitisme a été une valve à travers laquelle les tensions croissantes sont libérées ! », a-t-il écrit.  « Lorsque la peste a décimé l’Europe à la fin du Moyen Âge, par exemple, le culpabilité a été fixée pour beaucoup sur les Juifs ».

L’ANTISEMITISME CROISSANT EN ALLEMAGNE ET DANS LE MONDE EST UN SIGNE DANGEREUX D’INSTABILITE. 

 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG