Extraordinaire déclaration de la part d’un des hommes les plus influents du gouvernement Trump. Elle a été relayée par les médias chrétiens américains, mais est passée semble-t-il sous les radars des autres. Cela n’aurait sans doute pas été le cas en France, où l’inquisition laïque instruit un procès médiatique dès qu’un représentant politique ose simplement dire qu’il est chrétien.

À première vue, cette déclaration est de nature à rendre enthousiaste n’importe quel croyant, tout comme celle du Vice-Président des États Unis, Mike Pence, qui s’est défini lors de son investiture officielle le 21 juillet 2016 comme un «chrétien, conservateur et républicain, dans cet ordre»»[1]. Il a ajouté : «Nous n’avons jamais eu autant besoin de Jésus qu’aujourd’hui»[2]. Harmonie des messages. Les prises de positions sociétales de Mike Pence sont scrutées à la loupe par ses adversaires : on dénonce tour à tour son sexisme, son homophobie et son fanatisme religieux. Sexisme, parce qu’il pense que «le bonheur de la femme ne peut concilier maternité et carrière professionnelle car elle induit un retard de croissance et de développement chez l’enfant». Homophobie, parce qu’il considère que «l’homosexualité est responsable de l’effondrement de la société»[3]. Fanatisme religieux car il n’hésite pas à confesser ne pas adhérer à la théorie de l’évolution[4] et viser, avec les conservateurs du pays (entendez : les chrétiens) le renversement de la décision de la Cour suprême dite Roe V. Wade, qui a légalisé l’avortement en 1973.

Pour en savoir plus

Publicités

Une pensée sur “Pour le nouveau directeur de la CIA de Trump: «Jésus-Christ est la seule solution pour notre monde»”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.