La CGT ose défendre la faute professionnelle d’un postier musulman anti-FN


Publié le 11 avril 2017 – par

La CGT est un syndicat politisé jusqu’à la moelle et infesté par le pire des gauchismes. Son idéologie communiste a pu ces dernières années sembler se fondre dans une sorte de normalité. Il n’en est rien. Ce syndicat est et reste sectaire, internationaliste, immigrationniste comme l’est le Front de Fauche et le Parti Communiste.

Ce syndicat est injuste, partial et pratique la langue de bois à outrance. Pour mémoire, dans ses statuts, les opinions politiques sont libres. Mais il est interdit de facto, à un militant d’être au Front National comme nous avons pu le constater avec l’exclusion de Fabien Engelman, militant CGT, qui avait revendiqué son appartenance au FN. Bien lui en pris finalement puisqu’il est Maire d’Hayange pour le plus grand bonheur de ces administrés.

La CGT  partage avec le parti communiste les même idéaux et les mêmes défauts sectaires et politiques. Nous savons sa violence, nous savons son acceptation de l’islamisation de la France. Il n’est d’ailleurs pas le seul syndicat, puisque d’autres comme SUD, la CFDT, FO et CFTC interdisent aux adhérents de se déclarer militants du Front National. D’ailleurs, on peut se poser des questions sur la véritable indépendance de ces syndicats vis à vis de la politique tant ils sont toujours en phase avec les partis se réclamant de la gauche socialiste, communiste, et  y compris pour les plus violents comme pour des partis de la mouvance trotskiste.

Un postier insulte des militants du Front National. Il est licencié. Dans toutes les entreprises, les faits d’un tel agent, auraient été sanctionnés de la même manière. Il est inconcevable, qu’un postier, un conducteur de bus, de métro, de train, d’un agent de la Sécurité Sociale, de la CAF, de mairies, de réfectures puissent se comporter de cette manière. Cela vaut aussi pour toutes les entreprises du secteur privé, du dépanneur d’ascenseur, au mécanicien en passant par les chantiers du bâtiment.

La CGT s’indigne !  Pourquoi ? Les insultes ne sont-elles qu’à sens unique ? Si ce postier avait été insulté par des militants du Front National, gageons que si une vidéo avait été faite, elle aurait fait l’objet d’une plainte et que Madame Marine Le Pen aurait été sommée de s’expliquer dans les médias, harcelée par les journalistes, et des manifestations se seraient déroulées partout dans les villes où elle fait campagne. Mais là, c’est le grand silence des médias.

Sans honte aucune devant l’évidence, la CGT nous fait le coup des « heures les plus sombres de l’histoire » en oubliant que son parti politique a collaboré avec les nazis, sur ordre de Staline jusqu’en juin 1941. Sans compter les sabotages des usines d’armements françaises avant guerre, durant la guerre d’Indochine et d’Algérie.

Une chose est certaine, rien ne peut étouffer d’indignation la CGT. Pas même son histoire récente, ses origines, ni son tropisme islamo-gauchiste.

Gérard Brazon

Riposte Laïque.fr