La disparation du paiement numéraire, une rumeur « infondée » selon la BNS

Zurich (awp) – Les moyens de paiement en numéraire ne sont pas près de disparaître, même s’ils sont de plus en plus concurrencés par les possibilités de règlement électronique, a affirmé lundi le vice-président de la Banque nationale suisse (BNS) Fritz Zurbrügg. Les pièces et billets de banque sont d’autant plus utilisés en période de crise où elles constituent une sécurité de paiement.

« Les rumeurs concernant la disparition du numéraire sont non seulement exagérées, mais aussi dépourvues de tout fondement », a estimé M. Zurbrügg selon le texte de son discours prononcé au « World Banknote Summit » de Bâle.

Pour le numéro deux de l’institut d’émission, « le comportement du public ne permet pas de conclure que les jours du numéraire sont comptés. Au contraire, la demande demeure robuste ».

Revenant sur les crises financière de 2008 et de la dette en 2012, M. Zurbrügg a rappelé qu’elles avaient « conduit par moments à une incertitude accrue concernant la stabilité des banques ».

Ces situations de tensions ont « amené le public à recourir davantage aux espèces, de façon à détenir hors du système bancaire une partie des avoirs épargnés. Cela a été le cas notamment à l’automne 2008, lorsque plusieurs banques dans le monde se sont trouvées en difficulté, mais aussi entre fin 2011 et mi-2012 alors que la crise de la dette dans la zone euro suscitait des inquiétudes sur les marchés financiers », a-t-il insisté.

Le vice-président de la BNS a également mis en exergue la fiabilité et la confidentialité des moyens de paiement en numéraire, mais a rejeté qu’elles favorisaient les abus criminels. « En Suisse, rien n’indique que les grosses coupures, celles de 1000 francs, comportent un risque particulier dans ce domaine », a-t-il estimé.

Alors que des pièces de dix centimes frappées en 1879 sont encore en circulation en Suisse et peuvent être utilisées comme moyens de paiement, la BNS a émis l’année dernière une nouvelle coupure de 50 francs. Le billet de 20 francs suivra le 17 mai.

al/fr

Publicités