Au Liban, Marine a fait un acte de résistance


Publié le 21 février 2017 – par

En visite au Liban, Marine a refusé de porter le voile pour rencontrer le grand mufti.

Superbe attitude d’insoumission à une coutume moyenâgeuse, superbe geste politique en faveur de la laïcité comme le dit Florian Philippot, superbe message de liberté adressé à toutes les femmes qui subissent cet asservissement dans les pays musulmans.

Tout comme Michèle Obama ou Mary de Danemark, en visite officielle en Arabie Saoudite, Marine ne s’est pas abaissée à courber l’échine et à donner ainsi le signe de soumission que les autorités musulmanes attendaient.

Tout le contraire des Clinton, Ferrari et autre Boutin, qui se sont pliées à cette exigence, sans comprendre que leur consentement était perçu comme une marque de soumission et non pas comme un quelconque respect des traditions du pays d’accueil.

“Comportement inconvenant” pour les autorités sunnites ? Foutaise.

Rien n’oblige les Occidentales à porter le voile en pays musulman.

Rien, dans le Coran, n’exige des femmes qu’elles portent le voile.

Le retour du voile dans le monde musulman est le fait d’imams ignares et attardés, qui ont peu à peu repris en main les masses populaires, beaucoup trop occidentalisées à leur goût.

A l’époque d’Atatürk, de Nasser, du Shah, de Bourguiba ou de Saddam Hussein, le port du voile était signe d’arriération totale, et même sujet de moquerie des élites turques, égyptiennes, iraniennes, tunisiennes ou irakiennes. Seules les femmes âgées le portaient, les étudiantes s’étant rapidement converties au décolleté et à la mini-jupe.

Nous assistons depuis vingt ans à un monumental retour en arrière des populations musulmanes, qui étaient largement occidentalisées auparavant.

C’est pour cela que je trouve scandaleux que nos politiques ne cessent de se contorsionner sur le sujet, par peur d’offenser la communauté musulmane de France. Le voile n’a jamais été un symbole religieux. Il faut l’interdire partout, au nom de la laïcité. Il n’y a pas d’état d’âme à avoir.

Le port du voile, qui se généralise en France, n’est qu’une provocation des intégristes, qui testent notre capacité de résistance d’une part, et affichent leur mépris de la laïcité d’autre part.

Car l’islam qui se propage en France, dans nos mosquées et nos écoles coraniques, c’est le plus rigoriste qui soit. Le salafisme et le wahhabisme, généreusement développés  par nos “amis” du Golfe.

Le voile est la marque d’un islam totalitaire et anti démocratique, qui opprime la femme tout au long de sa vie.

Rappelons que chez nos amis saoudiens, la femme ne peut conduire, ne peut aller seule au restaurant, ne peut ouvrir un compte ou travailler sans l’aval de son mari, de son père, d’un frère ou d’un oncle. Elle est sous tutelle en permanence.

Les musulmans voudraient nous faire croire que le voile protège la femme du regard concupiscent des mâles et la soustrait à leur convoitise ! La pudeur est une vertu qui implique de cacher son corps.

Hypocrisie que tout cela. Car les peuples musulmans sont tellement frustrés au plan sexuel qu’ils sont les plus gros consommateurs de sexe sur internet.

Pakistan, Egypte, Iran, Maroc, Arabie, Turquie et bien d’autres, se posent en modèles de vertu mais assouvissent leurs fantasmes sexuels devant leur écran.

Comme quoi, Allah ne voit pas tout…

En fait, les intégristes ont fait du voile une marque de résistance à la République.

78% des Français sont opposés au port du voile dans les Universités.

83% y sont opposés dans les entreprises.

63% y sont opposés dans les lieux publics.

Marine interdira le voile et elle a raison. Pas d’églises en Arabie ? Pas de voile et de burkini en France.

Jacques Guillemain

Source: Riposte Laïque.fr