Poutine: les services de renseignement russes et américains ont des intérêts communs


Le rétablissement de la coopération entre les services de renseignement russes et américains est bénéfique pour Moscou ainsi que pour Washington, a déclaré le président russe Vladimir Poutine ce jeudi lors d’une réunion du Service fédéral de sécurité (FSB).

« Le rétablissement du dialogue avec les services de renseignement des États-Unis et d’autres pays membres de l’Otan est dans notre intérêt commun », a annoncé Vladimir Poutine.

Le chef de l’État russe a souligné que ce n’était pas la faute des Russes si la coopération interétatique s’était interrompue et ne s’était pas rétablie.

« Il est absolument évident que toutes les organisations et les alliances internationales doivent coopérer dans le domaine de l’antiterrorisme, parce que même un échange simple sur les chaînes et les sources du financement des terroristes, sur les gens impliqués ou soupçonnés d’être impliqués dans le terrorisme, améliorent sérieusement l’efficacité de nos efforts communs », a indiqué le leader russe.

Vladimir Poutine a soulevé la question de la collaboration entre les services de renseignement russes et américains à plusieurs reprises au cours de ses interventions. Par exemple, le 16 octobre, devant les journalistes, il a raconté que la Russie avait depuis longtemps essayé de construire avec les États-Unis un dialogue sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme international.

Ainsi, quelques mois avant l’attentat de Boston (une attaque terroriste survenue le 15 avril 2013 à Boston, aux États-Unis, lors de la 117e édition du marathon de la ville, où deux bombes ont explosé), la Russie avait envoyé à Washington une notification écrite pour l’informer que le dossier des frères Tsarnaïev, qui présentaient une menace, était analysé par les services secrets russes. Aucune réponse ne lui est parvenue.

Dans le même temps, il a noté quelques exemples positifs de collaboration, par exemple au cours de la préparation et du déroulement des Jeux olympiques à Sotchi où les services de renseignement américains ont établi avec leurs homologues russes des relations de partenariat et leur ont accordé une aide pour assurer la sécurité.

Le 15 février, le président américain Donald Trump a exclu tout contact avec les représentants des services du renseignement russes, ayant ainsi répondu aux allégations du New York Times selon lesquelles les membres de la campagne présidentielle de Trump avaient eu des contacts avec les hauts fonctionnaires des services du renseignement russes. Le Service de renseignement extérieur de Russie a refusé de commenter cette information, estimant qu’il s’agissait d’« inventions ».
Source : https://fr.sputniknews.com/international/201702161030124806-poutine-services-renseignement-russes-americains/