Trump a poignardé dans le dos la Russie !

on: février 15, 2017

Nous avions vu le coup de lâche venir ! C’est confirmé Trump est le cheval de Troie du gouvernement mondial. Dans un article du 3 février 2017 nous avions posé les questions sur la traîtrise du président Trump face à la Russie car ce dernier continuait de déployer les troupes U.S. sur le continent européen sur la frontière russe, «  Les espoirs de changement dans la politique U.S. brutalement effondrés ? Trump, dans la tradition yankee et anglo-saxonne, vient de poignarder dans le dos la Russie ? L’envoyée des U.S.A, Nikki Haley, à l’ONU a crassement dénoncé une agression russe en Ukraine depuis les nouvelles attaques ukrainiennes dans le Donbass du 28 janvier 2017 ». Nous avions signalé à nos lecteurs que les U.S.A continuent de mener la guerre contre la Russie, « Berlin, Washington avec Trump, l’ONU (comme à l’époque de la guerre contre la Serbie), sont unis contre la Russie ». Nous avions hélas vu à 100% juste !

Confirmation de la volonté d’écraser la Russie.

Le porte-parole de la Maison blanche Sean Spicer a déclaré dans une conférence de presse du 14 février 2017 que Trump exige de la Russie de rendre la Crimée afin de réduire le conflit en Ukraine. Trump confirme donc que la Russie occupe l’Ukraine comme dans la lignée de Clinton, d’Obama. Rien ne change donc avec les Etats-Unis. Les Etats-Unis soutiennent le régime de Porochenko qui a déclaré dès 2014 sa volonté de mener un génocide à l’encontre des russophones du Donbass.

Au bout de trois semaines le masque Trump tombe.

C’est donc définitif. Trump, qui semblait apporter une nouvelle ère de paix entre la Russie et les U.S.A, confirme la volonté de guerre de la nation Yankee. Les sons de guerre yankee du 2 février 2017 à l’ONU n’était pas une mauvais interprétation de la part de nos observations quand, Nikki Haley, l’ambassadrice U.S. À l’ONU avait déclaré, « La Crimée fait partie de l’Ukraine. Nos sanctions liées à la Crimée resteront en place jusqu’à ce que la Russie rende le contrôle de la péninsule à l’Ukraine ». Le porte-parole Sean Spicer a confirmé que les dires de Nikki Haley du 2 février 2017 était bien les paroles de Trump en personne.

Les Etats-Unis comme l’Allemagne dans leur politique face à la Russie et face aux autres nations sont à considérer comme des ennemis du monde libre !

Olivier Renault

Source : http://novorossia.today/trump-a-poignarde-dans-le-dos-la-russie/

Cellule44 : Affaire à suivre, Trump dit beaucoup de choses et son contraire

Publicités