Canada : un réfugié syrien accusé d’agressions sexuelles sur des adolescentes enflamme le pays

Antália(Turquia) - Presidenta Dilma Rousseff participa de Encontro Bilateral com Primeiro-ministro do Canadá, Justin Trudeau durante Cúpula do G20 (Roberto Stuckert Filho/PR)

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau voit sa politique d’ouverture en matière d’immigration très critiquée depuis l’éclatement de cette sordide affaire

Alors qu’il s’est trouvé qu’un homme accusé d’agressions sexuelles sur six adolescentes d’Edmonton est un réfugié syrien, les réactions ont fusé de toutes parts pour critiquer la politique d’immigration du gouvernement de Justin Trudeau.

C’est la polémique du moment au Canada. Le 4 février, Soleiman Hajj Soleiman, 39 ans, a été arrêté et accusé d’agressions sexuelles sur six adolescentes toutes âgées de moins de 16 ans. Les faits se seraient produits dans une piscine d’Edmonton, ville située au centre du pays. Plus que la gravité des actes qui lui sont reprochés, c’est sa nature de réfugié syrien qui a mis Soleiman Hajj Soleiman au centre de la polémique.

Man charged after ‘multiple sexual assaults’ at West Edmonton Mall waterpark http://fb.me/7GNFu0TI9 

Internautes et organisations opposées à la politique d’accueil des réfugiés de Justin Trudeau, le Premier ministre libéral du Canada, ont exprimé leur vive colère notamment sur les réseaux sociaux. Les médias mainstream locaux, accusés d’avoir tenté de camoufler l’affaire, sont également la cible de leur vindicte.

Les standards des associations pro-réfugiés explosent

Depuis l’éclatement de la controverse, les organisations qui travaillent avec les migrants installés dans la ville ont été inondées d’appels et de messages demandant la fin du programme d’accueil. Certains ont appelé à ce que les réfugiés s’excusent pour les actes présumés de Soleiman Hajj Soleiman.

Si Erick Ambtman, directeur d’un centre d’accueil local pour les migrants ne veut pas dramatiser et explique que ces actes visent «peut-être seulement à [nous] faire peur ou énerver les gens», reste que sur les réseaux sociaux, la colère est palpable.

Does the Stupid Trudeau Syrian Refugee Program make HIM & his associates responsible for the Muslim sex attack on Edmonton on 16 GIRLS. YES!

@JustinTrudeau You should go back to Edmonton & speak to the sexual assault victims. Maybe you could apologize, after all, it’s your fault.

One of Trudeau’s Syrian refugees charged with sexual assault at West Edmonton Mall pool http://www.therebel.media/ezra_levant_february_9_2017 

Mohamed Huque, directeur de l’Association islamique de la famille et des services sociaux, s’est montré inquiet après la divulgation des origines syriennes de l’homme incriminé. «Je suis déçu que son statut ait été identifié dans cette affaire», a-t-il déclaré.

Lire aussi : «Vous êtes ici chez vous» : un député canadien demande pardon aux musulmans pour les stigmatisations

Selon lui, les médias n’auraient pas dû révéler les origines du suspect afin de ne pas jeter de l’huile sur le feu. D’après lui, ces derniers sont souvent «incohérents» quand à leur manière de traiter les nationalités ou origines des personnes impliquées dans ce genre d’affaires.

Pourtant, sur les réseaux sociaux, certains n’ont pas hésité à accuser ces mêmes médias de ne pas avoir réagi suffisamment vite ou même d’avoir voulu camoufler l’affaire.

@tvanouvelles agressions à Edmonton commis par Soleiman Hajj Soleiman, a Syrian refugee allez-vous garder cela silencieux comme Radio-Canada

@seanhannity @1800flowers hear about those sexual assaults in Edmonton? Since they were committed by a Syrian refugee, MSM refuses to report

Media who went nuts reporting Quebec shooter followed Trump on FB now saying wrong to point out Edmonton sexual predator is a refugee.

Soleiman Hajj Soleiman est arrivé en tant que réfugié sur le sol canadien en janvier 2016. Un fait qui a effectivement été rapportés par de nombreux médias donc CBC News le 8 février.

Publicités