Alerte maximale à Donetsk ! Risque d’une offensive ukrainienne imminent


Attention, c’est peut-être le calme avant la tempête !

Depuis 2 jours, le front de Donetsk est plongé dans un silence quasi total qui contraste avec une égale gravité avec les 5 jours de bombardements et combats qui ont précipité à nouveau la population civile dans l’enfer de la guerre et jusqu’au coeur de leur cité depuis 2 ans relativement épargnée par les combats.

Ce cessez le feu de l’artillerie lourde de Kiev est intervenue quelques heures après les bombardements intenses de la nuit du 2 février, après qu’une énième demande de trêve et de retrait des armes lourdes (calibre supérieur à 100mm) ait été formulée par les représentants du groupe de contact de Minsk 2.

Mais aujourd’hui, dans les rues de Donetsk, plus personne n’y croit vraiment à ces promesses de paix signées par Kiev que pour être mieux bafouées par son armée, et les informations qui commencent à parvenir du front confirment malheureusement que les forces ukrainiennes semblent vouloir poursuivre l”escalade meurtrière dans une dynamique folle et suicidaire qui risque même d’échapper à tout contrôle si les unités se retrouvent jetées dans des mêlées acharnées.

Le délai demandé pour le retrait des armes lourdes de la ligne de front prend fin ce soir, 5 février à 00h00, et les ukrainiens non seulement n’ont rien fait mais ont même acheminé de nouvelles forces dans le secteur d’Avdeevka, présumant d’une nouvelle et prochaine offensive dans le secteur.

Les prochaines heures risquent d’être décisives pour le Donbass, surtout si Kiev décide à nouveau d’ouvrir les portes de l’enfer, et ce soir, les forces armées de la République de Donetsk sont en alerte maximale !

A l’heure où je finis ces lignes, de nouveaux claquements sourds à l’horizon Nord de Donetsk, grondements d’une guerre rampante enivrée par la folie d’un pouvoir meurtrier et suicidaire.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Les informations sur la situation opérationnelle

le 5 février 2017

La situation dans la République Populaire de Donetsk continue de se détériorer.

“Aujourd’hui à 13h35, la partie ukrainienne a, une fois encore, gravement violé le cessez le feu et commis un acte criminel odieux par des tirs de snipers sur des soldats de la République de Donetsk chargé d’assurer la sécurité des équipes de maintenance qui réparaient les lignes électriques à côté de la “DFS” (la station d’épuration d’eau potable située entre Yasinovataya et Avdeevka).

A la suite de ces tirs, 1 soldat de la DNR a été tué, les travaux interrompus et les équipes d’entretien évacuées.

Ce fait révèle la véritable nature du pouvoir ukrainien, qui n’est tout simplement pas en mesure de tenir ses engagements

A l’heure actuelle, les forces criminelles ukrainiennes ont à nouveau utilisé l’artillerie lourde sur des zones résidentielles de Donetsk, en tirant une cinquante d’obus d’armes prohibées par les accords de Minsk, malgré le plein respect du cessez le feu observé de notre côté.”

Il n’y a plus de raison de croire les autorités ukrainiennes et les mots qui résonnent depuis Kiev ne sont que tromperies et mensonges.

Après la discussion téléphonique entre Porochenko et Trump, l’Ukraine, probablement,verra dans un avenir proche, être résiliée l’aide financière et le soutien militaire pour la poursuite de ‘l’opération anti-terroriste” sur la terre du Donbass. A cet égard, le Président ukrainien est tombé en pleine dépression et, en désespoir de cause, est prêt à s’engager dans des actes inconsidérés, pour déclencher à grande échelle une guerre sanglante à l’Est de l’Europe et bilatérale. Tout cela pour tenter ensuite de blâmer des crimes commis les Républiques du Donbass et la Fédération de Russie, et soutirer à l’Occident de nouveaux fonds pour développer un projet bâti avec le sang du peuple ukrainien.

Le commandement militaire et politique ukrainien a non seulement refusé d’appliquer la résolution de Minsk 2 sur le retrait des armes lourdes de la ligne de front, mais au contraire a engagé la poursuite du regroupement de ses forces.

Nos services de renseignement ont confirmé l’activité ennemie, en particulier, la concentration sur la ligne de contact de forces et de ressources ennemies pour créer une force de frappe.

Sur le secteur minier de Avdeevka sont arrivés de Kramatorsk 2 ensembles de tir de missiles tactiques “Tochka U”, et à le gare de Novobahmutovke ont été déchargés 6 autres missiles et le matériel pour effectuer les opérations.

Sur le secteur de la 72ème brigade sont arrivées 2 unités de nationalistes, dirigées par l’ancien commandant du mouvement “Prayvi Sector” Dmitry Yarosh.

Dans le secteur de Volnovakha déploiement d’unités de la garde Nationale ukrainienne.

Pendant la nuit, en essayant de cacher leurs déplacements, l’unité antichars de la 57ème brigade ukrainienne est venue renforcer des brigades mécanisées ukrainiennes dans les secteurs de Donetsk et Mariupol.

En outre, il a été confirmé le déplacement de le 92ème Brigade ukrainienne au complet, de la région de Kharkiv, jusqu’à la zone de l’ “opération anti-terroriste” de Porochenko contre les civils du Donbass.

Dans le district d’Urzuf, de la ville de Mariupol, sont arrivés trois bataillons de nationalistes du régiment “Azov”.

Ces données nous permettent de conclure à une préparation ukrainienne ordonnée par le commandement politique d’une armée criminelle d’opérations de combat offensifs à travers la ligne de contact et de sabotage dans les installations d’infrastructure civile, imitant les nazis en 1941.

De notre côté, nos troupes sont prêtes à donner une rebuffade à l’ennemi et de briser les forces terroristes de Kiev dans leur élan, comme par le passé.

Nous appelons les forces militaires ukrainiennes à décider dans un avenir proche, alors que l’heure “H” approche, du sort quelles veulent vivre : soit aller à une mort certaine à cause de la cupidité d’oligarque-alcoolique ou rejoindre le mouvement de libération de l’Ukraine, des traîtres, qui ont endetté le pays depuis 2 ans et demi et l’ont vendu à leurs partenaires d’affaires ; ou maintenant, prendre les armes et agir contre leurs commandants qui les obligent d’aller abattre et assassiner des civils du Donbass. Vous êtes en mesure d’arrêter l’effusion de sang entre les peuples frères, une fois unis aux habitants du pays.

Choisissez cette voie et nous vaincrons les fascistes !

Le discours de Porochenko sur la présence des troupes russes dans le Donbass est simplement une tentative pour justifier votre décès auprès de votre famille et vos amis. Mais la guerre est finie ! Et tout sera clair que pendant 2 ans ce monstre inhumain vous a poussé à faire la guerre contre votre propre peuple. Pour cela, il ne sera jamais pardonné ! A partir de maintenant c’est de votre choix que dépend de l’avenir radieux de l’Ukraine ! Croyez-nous, cela arrivera seulement après que tout ce système cupide et pourri soit renversé et chassé de notre terre !”

Edouard Bassourine, Commandant en second de l’armée de la DNR

Traduit du russe par Erwan Castel

http://novorossia.today/alerte-maximale-a-donetsk/

JPEG - 89.3 ko
Lance Roquettes Multiples BM 27 “Uragan” embarqué sur un train logistique en route pour le Donbass

 

JPEG - 74.4 ko
Lancement d’un missile tactique “Tochka U
Source: agoravox