Des ONG financées par Soros derrière la campagne anti-Trump

De nombreuses organisations qui comptent parmi leurs sponsors George Soros fournissent de l’«assistance logistique» aux protestataires anti-Trump à travers les États-Unis.

Au moins 56 organisations ayant pris part à la Marche des femmes, dont National Resource Defense Council et Planned Parenthood, étaient en partie financées par le célèbre milliardaire. L’association politique MoveOn.org, qui a à plusieurs reprises diffusé des appels à des protestations suite à l’élection de Donald Trump à la présidence américaine, est également financée par George Soros.

Bien que les manifestants ne soient pas « payés » directement, les organisateurs des protestations leur fournissent une aide juridique, ainsi que le logement et la nourriture dans l’objectif d’encourager les activités qui correspondent à leur propre agenda.

Selon David Carter, chercheur à l’Université du Michigan contacté par Sputnik, il existe aux États-Unis une tradition de « protestataires à la solde ».

« Il ne s’agit pas d’un emploi proprement dit, mais il y a des groupes d’intérêts spéciaux qui sont bien organisés et qui sont prêts à financer les protestations pour soutenir telle ou telle cause. Ils leurs fournissent des avocats et des médecins, ils leurs trouvent des logements », a affirmé l’interlocuteur de Sputnik.

Les manifestations qui ont eu lieu dans le cadre de la Marche des femmes (Women’s March) ont rassemblé, selon leurs organisateurs, jusqu’à un million de personnes à Washington, bien que ce chiffre n’ait pas été confirmé.

Une nouvelle vague de protestations a été déclenchée par la signature d’un décret sur la « protection de la nation contre l’entrée de terroristes étrangers » qui avait interdit pendant trois mois l’entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans, à savoir l’Irak, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen.

Source  : https://fr.sputniknews.com/international/201702051029949788-manifestations-trump-soros/

Publicités