Syrie: après le djihad, le déluge


Barrage de l'Euphrate

© Wikipedia/ NASA
International
Pour les djihadistes, tous les moyens sont bons, le déluge y compris. Cherchant à mettre en échec l’offensive des détachements arabo-kurdes des Forces démocratiques syriennes sur Raqqa et à gagner du temps pour pouvoir se replier vers Deir ez-Zor, ils ont inondé les territoires avoisinants.

Selon le quotidien russe Izvestia, les djihadistes ont ouvert trois des 8 vannes du barrage de l’Euphrate, vidant ainsi l’immense lac artificiel al-Assad, situé à 40 km en amont, et espérant provoquer une inondation.

« De fait, les djihadistes n’ont pas besoin de faire sauter le barrage, il suffit d’ouvrir simultanément toutes les vannes pour provoquer une déferlante immense. Celle-ci submergera Raqqa, Deir ez-Zor, Abu Kamal, Al-Qaïm et, peut-être, Ramadi. Des centaines de milliers de personnes seront sinistrées, tant en Syrie qu’en Irak », a expliqué le général syrien Turki Hassan.

Un habitant de la ville de Tabqa, située à proximité du barrage, a fait savoir que Daech s’apprêtait à mettre hors service les déchargeurs et les génératrices de la centrale électrique. Il estime que l’eau pourrait monter jusqu’à 10 m.

À l’heure actuelle, les détachements des Forces démocratiques syriennes se trouvent à 5 km du barrage. Des frappes aériennes annoncées sur les positions de Daech au nord du barrage témoignent qu’un assaut est en cours de préparation. Selon un plan établi, la prise de Tabqa doit précéder l’offensive finale sur Raqqa.Les chefs de Daech ont trouvé refuge sur le barrage, escomptant que la coalition et l’aviation russe ne le bombarderont pas. En 2016, ils ont maintes fois annoncé leur projet de faire sauter le barrage s’il y avait tentative de prendre Raqqa.

Des experts estiment que si le barrage de l’Euphrate est détruit, une vague de 9 m de haut s’abattra sur la rive droite du fleuve à une vitesse de 7 m/s. Elle formera un réservoir d’une profondeur de 7 m et d’une superficie de 119 kilomètres carrés s’étendant jusqu’à la banlieue sud de Raqqa. L’inondation durera de 7 à 14 jours, 67 localités seront submergées. En revanche, les djihadistes auront suffisamment de temps pour quitter Raqqa et reculer vers Deir ez-Zor qui pourrait devenir une nouvelle capitale de Daech.

Deir ez-Zor, défendu depuis plusieurs années par une garnison qu’encercle les forces gouvernementales syriennes, présente une grande importance militaro-stratégique et économique pour Daech. La ville se trouve à mi-chemin entre Raqqa et Mossoul, ce qui est important en cas de retrait des djihadistes de ces deux dernières villes. Elle est aussi le principal centre d’extraction du pétrole en Syrie. La défaite des forces gouvernementales à Deir ez-Zor assurerait aux terroristes le contrôle des communications sur l’Euphrate en Syrie et en Irak et la possibilité de tirer des dizaines de millions de dollars du trafic de pétrole et de drogue.

Source : https://fr.sputniknews.com/international/201701271029808959-daech-barrage-inondation-euphrate-syrie/