Le président sortant français François Hollande a sans nul doute beaucoup souffert lors de son mandat, en n’osant pas contredire l’administration américaine. Mais il perd patience! Sinon, comment expliquer sa réplique froide aux critiques émises par le président élu américain Donald Trump à l’égard de l’Union européenne?

Les cinq ans de présidence de François Hollande ont dû être dures pour lui sur le plan international : il était obligé d’être d’accord avec l’administration américaine et n’osait pas la contredire. Quel dommage ! Mais peu avant la fin de son mandat, l’homme politique prend enfin sa revanche ! Comme le signale l’AFP, ce lundi, il a répliqué aux critiques émises par le président élu américain Donald Trump à l’égard de l’Union européenne, lors de la remise de la Légion d’honneur à l’ambassadrice américaine à Paris, Jane Hartley.

« Je vous affirme ici : l’Europe sera toujours prête à poursuivre la coopération transatlantique, mais elle se déterminera en fonction de ses intérêts et de ses valeurs. Elle n’a pas besoin de conseils extérieurs pour lui dire ce qu’elle a à faire », a indiqué le président français.

Pas de conseils extérieurs, vous entendez, c’est François Hollande qui le dit ! Une attitude tout à fait extraordinaire : les Européens n’avaient peut-être jamais bénéficié d’un défenseur aussi audacieux que le président français sortant. Le président élu américain Donald Trump a accordé lundi une interview aux quotidiens allemand Bild et britannique The Times. Dans son interview, l’homme politique a estimé que le Royaume-Uni avait eu raison de quitter l’Union européenne qui est, selon lui, dominée par l’Allemagne.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201701171029639122-hollande-ose-repondre-usa/

Publicités

Une pensée sur “Peu avant la fin de son mandat, Hollande ose enfin répondre aux USA”

Laisser un commentaire