Le site du président russe la cible d’attaques depuis le territoire US


La Russie ne cède pas à la tentation de mettre sur le compte des autorités des États-Unis les nombreuses attaques de hackers que subit le site du président russe, souligne le porte-parole du Kremlin.

Malgré les nombreuses tentatives de pirater le site de l’administration du président russe depuis les États-Unis, la Russie n’accuse pas les autorités du pays d’avoir perturbé le travail de ses serveurs, a indiqué le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

« Écoutez, nous sommes assis dans le bâtiment de l’administration présidentielle russe, et le bureau central du site du président russe se trouve dans la pièce d’à côté. Ce site est attaqué par des hackers des centaines, voire des milliers de fois par jour. Un certain nombre de ces hackers attaquent le site depuis le territoire américain, depuis le territoire chinois, depuis le territoire indien, depuis l’Europe etc. Mais cela ne provoque pas une situation où nous disons : « Nous savons que cela a été commandé par le président (américain Barack) Obama et la Maison Blanche est derrière » », a déclaré le responsable dans une interview accordée à la chaîne américaine NBC News.

Les USA accusent la Russie de cyberattaques, mais «oublient» un détail…
« Si nous disons cela, vous penserez : « Oh, ces Russes sont sans doute des fous » », a-t-il ajouté.
Washington accuse systématiquement Moscou d’avoir piraté les sites du Parti démocrate lors de la récente campagne présidentielle aux États-Unis et d’avoir ainsi contribué à la victoire du républicain Donald Trump.

via Le site du président russe la cible d’attaques depuis le territoire US