Les forces de sécurité tchétchènes ont démantelé un réseau terroriste lié à Daech grâce notamment aux messages que ses membres s’envoyaient sur l’application WhatsApp.

Au cours d’une opération spéciale menée dans la République tchétchène, quatre extrémistes ont été abattus et une vingtaine d’autres interpellés, rapporte vendredi le journal russe Kommersant. Parmi les organisateurs du réseau figurent des proches de l’un des chefs de guerre tchétchènes les plus violents, Issa Mouskiïev, éliminé il y a 10 ans. À l’époque, Mouskiïev et ses adjoints avaient tué 102 personnes, dont 84 civils.

Les terroristes ont été traqués notamment grâce à leurs messages envoyés via l’application WhatsApp, indique le quotidien. Du côté des forces de sécurité, deux soldats de la Garde nationale russe ont trouvé la mort dans l’opération menée dans la nuit du 10 au 11 janvier. Selon le ministre tchétchène de l’Intérieur Rouslan Alkhanov, les combattants éliminés étaient étroitement liés au groupe terroriste Daech.

« Les bandits envisageaient de perpétrer une série d’attaques terroristes sur le territorie de la République tchétchène, ainsi que de tuer des policiers et des personnalités religieuses », a fait savoir le ministre.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/russie/201701131029566166-caucase-tchetchenie-terrorisme-daech/

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.