Moscou: les nouvelles sanctions antirusses US peuvent nuire à l’économie mondiale

1028076694

 Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie peuvent affecter non seulement les relations avec la Russie mais également porter atteinte à l’économie mondiale. Quant à Moscou, il trouvera un bon moyen pour riposter, annonce le Kremlin. Les sanctions antirusses proposées par les sénateurs américains pourraient avoir des effets préjudiciables non seulement sur les relations avec la Russie mais en outre sur l’économie mondiale. « Bien sûr, ce genre de restrictions aura un impact négatif, non seulement pour les relations bilatérales mais je pense aussi pour l’économie mondiale et pour le marché mondial de l’énergie.
Naturellement, les conséquences négatives pour notre pays ne sont pas absolument à exclure », explique le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. M. Peskov a en outre souligné que Moscou trouverait le moyen de réduire tout effet nuisible des sanctions. « Voilà pourquoi il n’y a aucun doute que le système lui-même et ce secteur de l’économie (énergétique, ndlr) trouvera des mesures compensatoires afin de minimiser les dommages potentiels causés par de telles actions, si elles sont mises en œuvre », selon lui. La Russie espère toutefois que Washington arrivera à évaluer correctement la situation avant d’introduire une énième série de restrictions à l’encontre de Moscou. « Tout d’abord, j’espère tout de même que nos collègues américains examineront la situation de façon plus objective », a conclu le porte-parole de Vladimir Poutine.

Dix sénateurs américains ont proposé un projet de loi visant à durcir les sanctions contre la Russie. En particulier, les restrictions concerneront le secteur énergétique, les personnes participant à la privatisation des actifs russes ou impliquées dans l’acquisition de la dette souveraine de la Russie. Le projet de loi doit être adopté par les deux chambres du Congrès et signé par le président.

Le projet de loi sur les sanctions antirusses, présenté par un groupe de sénateurs américains, prévoit également d’imposer des sanctions contre des individus en raison de leur implication dans des investissements dans le secteur minier, les pipelines et les projets nucléaires civils en Russie, et de sanctionner l’achat et la vente de la dette souveraine de la Russie ainsi que la participation dans toute privatisation sur le territoire russe.