Publicités
«Piratage russe»: après des preuves secrètes, l’heure est aux mesures secrètes

«Piratage russe»: après des preuves secrètes, l’heure est aux mesures secrètes

Les États-Unis ont entrepris des «mesures secrètes» en réponse aux prétendues attaques informatiques russes, a annoncé le vice-président américain Joe Biden.

En se basant sur des preuves de l’ingérence russe dans le processus électoral américain, qui n’ont pourtant jamais été présentées, Washington a pris des mesures de riposte qui ne seront également pas soumises au grand public, selon le vice-président.

« Vous êtes au courant de certaines mesures, mais certaines de nos actions resteront secrètes », a fait savoir M. Biden dans une interview accordée à la chaîne de télévision PBS. En guise d’exemple d’une mesure ouverte, il a cité la récente expulsion de 35 diplomates russes de Washington et de New York. En ce qui concerne les « mesures secrètes », leur nature reste à deviner.

Trump dément tout lien avec Assange et WikiLeaks Le FBI, la CIA et la Direction du renseignement national américain ont auparavant conclu à la responsabilité de la Russie dans le piratage de serveurs du Comité national du Parti démocrate pendant la campagne présidentielle, ce que Moscou dément catégoriquement.

Les agences conviennent que les attaques visaient à favoriser Donald Trump face à la candidate démocrate, Hillary Clinton. Dans un entretien à la chaîne Fox diffusé le weekend dernier, Donald Trump a indiqué ne pas croire aux conclusions « ridicules » de la CIA selon lesquelles la Russie avait multiplié les pressions et les piratages pour le porter à la Maison Blanche.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201701061029471959-etats-unis-russie-piratage/

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :