La deuxième ville de la Côte d’Ivoire, Bouaké, a été prise par d’anciens militaires qui réclamaient des impayés.

Selon RFI, les anciens militaires ont attaqué les commissariats et y ont pillé les armureries. Certains témoins disent avoir vu des hommes en uniformes sur les barrages dressés au niveau des corridors sud et nord d’accès à la ville.

Cette émeute a été déclenchée par d’anciens militaires qui réclamaient 8 000 dollars de solde et un logement, a annoncé un soldat sous le couvert de l’anonymat.

Les habitants, qui sont restés dans la ville bien que le travail y ait été suspendu, ont annoncé avoir entendu à 2 heures du matin des coups de feu, a indiqué ce rapport.

En 2002, une rébellion dans cette ville l’a divisée en deux parties, ce qui a déclenché une crise de 10 ans dans ce pays. En 2011, à la suite d’une guerre interne, ces deux parties ont été réunifiées. En 2014, la grève de certains militaires rebelles qui avaient rejoint l’armée s’est étendue de Bouaké à Abidjan, d’où la crise est réapparue.

Source : http://217.218.67.231/DetailFr/2017/01/06/505096/Bouak-rebelles-militaires-cte-dIvoire-coup-de-feu

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.