Xavier Moreau : « L’UE voulait éloigner l’Ukraine de la Russie, pas l’intégrer »


par Christelle Néant (son site)

Kiev accuse la France de retarder la mise en œuvre du régime sans visa pour les citoyens ukrainiens. Sputnik a discuté de cette question avec Xavier Moreau, un expert militaire français et membre fondateur de Stratpol, un groupe de réflexion indépendant basé en Slovaquie, qui analyse principalement les relations internationales et les politiques de sécurité.

«  Il y a beaucoup de pays au sein de l’UE qui veulent que le régime des visas reste. Ils craignent que la levée du régime des visas puisse entraîner un afflux de migrants, y compris de nombreux jeunes Ukrainiens qui échappent à la conscription chez eux. La France ne le veut pas, pas plus que beaucoup d’autres pays [de l’UE],  » a-t-il déclaré.

Xavier Moreau a rappelé le récent vote aux Pays-Bas contre l’accord d’association proposé entre l’Ukraine et l’Union Européenne, et a déclaré que la Pologne et de nombreux autres pays de l’UE ne souhaitaient pas voir arriver des migrants ukrainiens, rapporte Sputnik.

« Nous savons parfaitement qu’une fois les visas supprimés, les Ukrainiens ne se rendront pas en Roumanie, ils iront en Allemagne et en France et cela créera assurément beaucoup de problèmes pour ces deux pays s’ils acceptent de les laisser entrer,  » a-t-il souligné.

Interrogé sur l’apparente réticence de l’UE à devenir trop amicale avec l’Ukraine et la Géorgie, Xavier Moreau a cité [le président de la Commission européenne] Jean-Claude Juncker en disant que l’UE n’accepterait aucun nouveau membre au cours des cinq prochaines années.

« L’UE ne peut plus accueillir de gens, et encore moins de nouveaux membres. Seulement huit des 27 pays de l’UE paient actuellement [pour l’admission de migrants et de nouveaux membres] et ils n’ont plus d’argent pour accepter quelqu’un d’autre. L’UE a été utilisée pour faire croire à ces pauvres Ukrainiens que cela leur ouvrirait de grandes perspectives. En fait, l’idée était d‘éloigner l’Ukraine de la Russie, pas de l’intégrer dans l’UE. L’offre d’association avec l’UE faite pendant le Maïdan [coup d’état] ne mentionne rien de tel. Cela ne leur offre pas non plus de voyager sans visa vers l’UE. Ce que les diplomates de l’UE ont promis était un mensonge, » a déclaré Xavier Moreau en conclusion.

Le président du Parlement Européen, Martin Schulz, a précisé que la France, l’Italie, l’Allemagne, la Belgique et certains autres pays de l’UE n’étaient pas prêts à mettre en place la libéralisation du régime des visas pour les citoyens ukrainiens.

Source : Sputnik
Traduction depuis l’anglais par Christelle Néant