Publicités
Cellule44 > Blog > CIA > Central Inintelligence Agency: la Cia expliquée aux moins nuls

Central Inintelligence Agency: la Cia expliquée aux moins nuls

Ce n’est pas moi qui l’écris, c’est Ralph Raico. Découvrez son somptueux A Libertarian Rebuttal, où cet universitaire libertarien explique comment le général Lucius Clay inventa sur ordre une menace russe pour décrocher plus de soldats. Et Harry Truman, déconsidéré en Amérique (même son anticommunisme était inefficient, puisqu’il laissa filer la Chine), se grima alors en héros du monde libre et se fit réélire.

Clay a expliqué son geste:

« General Chamberlin… told me that the Army was having trouble getting the draft reinstituted and they needed a strong message from me that they could use in congressional testimony. So I wrote this cable. »

Voici le contenu du câble:

« There are aggressive forces in the world coming from the Soviet Union which are just as destructive as Hitler was, and I think are a greater menace than Hitler was. »

C’est toujours Hitler. Poutine c’est Hitler. La Chine c’est Hitler. L’Iran c’est Hitler. Les arabes c’est Hitler (sauf le Qatar). Il ne faut surtout pas innover. Le monde n’est qu’une vaste et immense confrérie hitlérienne avec un petit monde libre, occidental bravement dressé devant.

Ce télégramme nous avertissait de l’imminente éternelle invasion russe. Or comme dit Murray Rothbard, en 1945 la Russie n’avait fait que reprendre son territoire, celui qui lui avait été volé par les traités puis par la Pologne. De Gaulle rappelle dans ses mémoires que l’armée polonaise a occupé deux fois Moscou.

 « Jusqu’à cette guerre, la Pologne et la Russie vivaient en état de conflit. Les Polonais ont, au cours des siècles, occupé deux fois Moscou ».

De Gaulle rappelle surtout que la Pologne sert aussi de corridor pour les invasions de la Russie. Aujourd’hui on prépare à Varsovie pour attaquer la Russie. Alors ça va.

En tout cas on sait une chose. On a créé la guerre froide pour avoir plus de soldats US en Europe.

Passons à la CIA.

Il y a deux dimensions dans la Central Inintelligence Agency: la dimension terroriste et impérialiste, et la dimension comique qui invente que notre Trump est un candidat sibérien élu par les hackers russes. Voyez le film Red.

Le citoyen étasunien peut être intoxiqué neuf heures par jour par ses médias (neuf heures de connexion quotidienne), même lui n’y croit plus. 71% des américains ne croient pas que Trump fut élu par la Russie et qu’il gouvernera en pion de Moscou.

Voici ce que Raico explique sur la CIA:

« In the following decades, the CIA was to play a sinister, extremely expensive, and often comically inept role-especially in its continually absurd overestimations of Soviet strength. »

Comme pour l’armée irakienne qui en 1990 allait envahir le reste du monde.

Ceux qui veulent en savoir plus sur Obama liront avec intérêt l’opuscule de Wayne Madsen sur la famille Obama d’où il ressort qu’avant Barack toute la famille via les banques et les fondations comme Ford travaillait avec la noble agence. Ce calamiteux président américain était un petit poisson entre les mains de la vieille maison. Le ridicule et l’incompétence de la présidence Obama portent en effet une marque de fabrique qui ne peut que faire sourire les connaisseurs.

Et maintenant notre espérance: la CIA comme l’Otan sont des associations de fonctionnaires coûteux et inutiles qui inventent les raisons des folles dépenses qu’ils occasionnent. Nous verrons si le Joker Trump saura drainer the swamp comme il dit, purifier le marigot. Mais cela n’est hélas pas joué d’avance.

Nicolas Bonnal

_____________________________

Bibliographie

Général de Gaulle — Mémoires de guerre, Plon, tome trois, p. 371

Wayne Madsen — All in the company

Raico — Great wars and great leaders, a libertarian rebuttal (sur Mises.org)

Rothbard (Murray) — A libertarian manifesto (sur Mises.org) Filmographie Red (avec Bruce Willis)

source: https://fr.sputniknews.com/blogs/201612291029353215-central-intelligence-agency-expliquee/

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :