Moscou promet de rendre publics les crimes commis par les terroristes à Alep

Moscou promet de rendre publics les crimes commis par les terroristes à Alep

Les preuves des crimes de guerre commis par les terroristes dans la ville syrienne d’Alep seront largement divulguées sous peu, a indiqué la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. De plus en plus de détails sont collectés sur ce qui se produisait à Alep quand la ville se trouvait sous contrôle des terroristes et des extrémistes, où les civils étaient soumis à des tortures cruelles, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d’un point de presse à Moscou.

Selon la diplomate, d’immenses charniers y ont été découverts, et toutes les preuves des crimes de guerre perpétrés par les terroristes en Syrie seront transmises par les militaires russes aux médias pour être portées à la connaissance d’un large public dans les plus brefs délais. Mme Zakharova a espéré que la communauté internationale se ferait enfin une idée adéquate des excès sanglants et des railleries offensantes des bandits et des terroristes sur les civils syriens.

Le retrait des terroristes d’Alep-Est a commencé le 15 décembre, mais a été suspendu le lendemain, ceux-ci ayant violé les ententes en essayant d’emmener des militaires syriens blessés et des armes.

 L’évacuation a repris dès que les extrémistes se sont déclarés prêts à se rendre et à quitter la ville. D’après différentes données, près de 40 000 personnes, dont des terroristes et les membres de leurs familles, ont quitté Alep-Est au cours de cette période. Le 22 décembre, le commandement de l’armée syrienne a officiellement déclaré la complète libération de la ville.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201612271029377986-moscou-crimes-terroristes-alep/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :