Les relations russo-américaines sont-elles sur le point de s’améliorer ?

Donald Trump a semble-t-il apprécié le courrier que lui a adressé Vladimir Poutine en cette fin d’année. En plus de lui souhaiter ses meilleures voeux, il a plaidé pour une amélioration des relations entre les deux pays. Le milliardaire est ravi.

Poutine-Trump nouvelle idylle ? Le vainqueur des élections présidentielles américaines n’est pas encore entré en fonction que sa relation avec Vladimir Poutine semble déjà au beau fixe. Le 15 décembre, le locataire du Kremlin a envoyé une lettre à son futur homologue afin de lui adresser ses meilleurs voeux et lui faire part de sa volonté d’améliorer des relations russo-américaines qui se sont particulièrement tendues ces dernières années.

Souhaitant «ses voeux les plus sincères pour Noël et la nouvelle année» à Donald Trump, Vladimir Poutine a rappelé selon une traduction réalisée par l’équipe du milliardaire «que les relations entre la Russie et les Etats-Unis demeurent un facteur important de stabilité et de sécurité pour le monde moderne».

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

So Vladimir Putin sent Donald Trump a letter of Christmas greetings. Trump has published it (and his response)

«J’espère qu’après votre entrée en fonction en tant que président des Etats-Unis, nous serons en mesure – en agissant de manière constructive et pragmatique – de rétablir un cadre propice à une coopération bilatérale dans différents domaines et d’amener notre niveau de collaboration sur la scène internationale à un nouveau niveau de qualité», pouvait-on encore lire dans la lettre.

Donald Trump et Vladimir Poutine sur la même longueur d’onde

Donald Trump n’a pas hésité à rendre public ce courrier le 23 décembre. Et il a tenu à accompagner cette révélation de quelques commentaires très positifs : «Une très belle lettre de la part de Vladimir Poutine, ses pensées sont si pertinentes.» Avant d’ajouter : «J’espère que des deux côtés nous serons capables d’être à la hauteur de ces pensées et que nous n’aurons pas à choisir un autre chemin.»

Cet échange d’amabilités intervient au lendemain des déclarations de Vladimir Poutine et Donald Trump au sujet de l’arsenal nucléaire de leurs pays. Tous deux ont appelé à un renforcement des leurs capacités dans ce domaine relançant chez certains la crainte d’une nouvelle course à l’armement entre les deux puissances.

Lire aussi : «Il a une dent contre moi» : Hillary Clinton dénonce un «complot» ourdi par Vladimir Poutine

La supposée «poutinophilie» de Donald Trump a été l’un des angles d’attaques favoris d’Hillary Clinton durant la campagne présidentielle américaine. L’ex-candidate démocrate a même qualifié son adversaire de «marionnette de Poutine». Des arguments qui n’ont semblent-ils pas convaincu les citoyens américains.