Berlin: ce que l’on sait de l’attaque au camion sur le marché de Noël

Ce diaporama nécessite JavaScript.


@Photos : source sputmik

Un camion a foncé dans la foule au marché de Noël à Berlin hier soir, faisant 12 morts et 48 blessés, selon un dernier bilan. L’attaque était volontaire, annonce la police ce matin, évoquant un «attentat terroriste».

Sputnik fait le point sur la situation.

Terrible sentiment de déjà-vu, cinq mois après la tragédie de Nice, alors qu’une attaque au camion vient de se produire en plein cœur de Berlin. Que s’est-il passé? Le marché de Noël de Breitscheidplatz, qui se trouve dans le centre-ville de Berlin, était bondé de monde lundi soir, racontent les témoins, lorsque vers les 20h un camion avec sa remorque a foncé dans la foule, roulant sur le trottoir sur une distance de 60 à 80 mètres. D’où vient le camion? Selon le journal polonais Polska Wyborcza, le véhicule a été immatriculé en Pologne et appartenait à un service logistique.

Le propriétaire du poids lourd a affirmé que le conducteur était injoignable depuis lundi 16 heures et que, de toute évidence, le camion avait été volé. Selon les dirigeants de l’entreprise, le véhicule était chargé de 25 tonnes de produits métallurgiques en provenance d’Italie. Le routier se préparait à passer la nuit à Berlin, la société berlinoise qui devait prendre le chargement n’ayant pas pu le recevoir lundi. « C’est mon cousin, je le connais depuis l’enfance. Je me porte garant de lui », a dit le patron de l’entreprise, Ariel Zurawski, à l’AFP.

Qui était au volant? Comme l’indique la police, deux personnes se trouvaient dans la cabine du camion au moment de l’attaque. Un corps a été plus tard retrouvé dans la cabine. L’homme, retrouvé mort, était un citoyen polonais qui n’était pas au volant du camion au moment du drame, indique Reuters, se référant à la police. Quant au deuxième individu, selon la police, il a été arrêté peu après les faits. « Il y a beaucoup de raisons de penser qu’il s’agit » de l’auteur des faits, souligne le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, cité par l’AFP.

Selon des sources au sein des services de sécurité, citées par l’agence allemande DPA, il pourrait être pakistanais ou afghan et serait arrivé en Allemagne comme demandeur d’asile en février 2016. Un porte-parole de la police a par ailleurs indiqué que l’individu a été arrêté à deux kilomètres des lieux du drame grâce à une description qui avait été faite de lui, a indiqué lundi soir un porte-parole de la police.

Les victimes Le bilan du drame s’est alourdi dans la nuit à douze morts et 48 blessés, dont plusieurs sont dans un état grave, selon Reuters. Comme le précisent les médias allemands, parmi les blessés figurent des touristes étrangers. Un attentat terroriste? La police allemande a annoncé mardi matin que les enquêteurs considéraient que le conducteur du camion qui a foncé lundi soir sur un marché de Noël à Berlin avait délibérément visé la foule et évoque désormais une « attaque terroriste probable ». « Nos enquêteurs considèrent que le camion a été délibérément dirigé contre la foule au marché de Noël de la Breitscheidplatz », indique la police dans une série de messages diffusés mardi matin sur Twitter.

Les autorités appellent à garder le calme « Il n’y a actuellement aucun indice concernant d’autres situations dangereuses » dans le centre de Berlin ouest, a twitté hier la police allemande, qui, dans les premières heures, a pourtant demandé aux gens de ne pas quitter leurs maisons. Un parallèle avec Nice? Le scénario du drame de Berlin rappelle évidemment l’attentat du 14 juillet à Nice, où 86 personnes ont trouvé la mort lorsqu’un poids lourd conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait foncé dans la foule venue assister au feu d’artifice de la fête nationale. L’organisation État islamique avait revendiqué la responsabilité du carnage.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201612201029255395-berlin-marche-noel-attaque-camion/