Publicités
Frappe US sur Mossoul: erreur ou «crime de guerre»?

Frappe US sur Mossoul: erreur ou «crime de guerre»?

Maria Zakharova n’a pas mâché ses mots sur Facebook en commentant l’éventuelle réaction de certains médias occidentaux à la nouvelle tragédie en Irak survenue suite à une énième «erreur» de l’US Air Force.  La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a commenté l’information des médias irakiens concernant la frappe de l’aviation américaine effectuée par erreur à Mossoul et ayant fait 90 morts et 100 blessés. Sur son compte Facebook, elle se demande quelle a été la réaction des médias allemands à cet incident. « Je me demande ce que les médias allemands Welt et Bild ont écrit à ce sujet ?

Hier, le Welt a publié un papier du rédacteur en chef du Bild consacré à la Syrie où ce dernier traitait Lavrov (ministre russe des Affaires étrangères, ndlr) de « criminel militaire ». À qui le tour aujourd’hui, et de quels noms les médias allemands indépendants le traiteront-ils ? », interroge la porte-parole du ministère russe. La frappe qui a eu lieu vendredi visait un groupe de véhicules blindés et a détruit huit véhicules d’infanterie et quatre camions militaires Humvee.

 La coalition arabe avoue avoir tué 140 personnes «par erreur» L’opération visant à libérer la ville de Mossoul des djihadistes du groupe État islamique (Daech) se poursuit depuis le 17 octobre. Outre les militaires de l’armée gouvernementale, elle réunit des combattants kurdes Pechmergas et les forces de la coalition occidentale dirigée par les États-Unis. Ce n’est pas le premier cas de ce genre durant la campagne militaire américain contre le groupe islamique au Proche Orient.

Le 17 septembre, quatre avions de la coalition internationale anti-Daech (deux F-16 et deux A-10) avaient réalisé quatre frappes contre les forces de l’armée syrienne régulière, encerclées dans la région de Der-ez-Zor par les extrémistes de Daech. Le raid aérien avait coûté la vie à 62 militaires et avait fait une centaine de blessés. En outre, l’armée syrienne avait perdu près de 20 unités de matériel militaire. Les États-Unis ont par la suite confirmé avoir effectué ce raid. Selon la partie américaine, des données erronées auraient été à l’origine de la frappe.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/russie/201612101029107667-irak-frappe-erreur-zakharova/

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :